La Banque islamique consacre 23 milliards de dollars à des projets agricoles dans l’État de Kano

Par Jack Acheme depuis Kano

0 232

Le projet de développement agro-pastoral de l’Etat de Kano, KSADP, financé par la Banque islamique de développement, IsDB Lives and Livelihood Fund et le gouvernement de l’Etat de Kano, a déroulé un plan financier, d’un montant de N23, 076, 030, 000, 34 pour les infrastructures et autres interventions en 2023.

Le coordinateur du projet de l’État, KSADP, Malam Ibrahim Muhammad, l’a fait savoir lors d’une présentation devant le comité directeur du projet, présidé par le vice-gouverneur de l’État de Kano, Dr Nasiru Yusuf Gawuna.

Le budget prévoit des dépenses pour plusieurs projets, notamment le développement de la réserve de pâturage de Dansoshiya, l’extension de 1 000 hectares du système d’irrigation de Watari et la modernisation de 20 abattoirs.

D’autres projets sont la production commerciale de fourrage à grande échelle, le deuxième lot de programmes d’engraissement et de reproduction du bétail, la mise en œuvre de l’autonomisation des jeunes en matière d’utilisation de la paille, la construction d’installations de stockage des céréales, le développement de l’infrastructure du marché de Dawanau, la construction de 70 km de routes de desserte ainsi que le développement des routes d’élevage.

“L’intervention sur la chaîne de valeur des cultures (céréales) par l’association Sasakawa Africa, l’intervention sur la chaîne de valeur des cultures (légumineuses) par KNARDA ainsi que les activités de coordination et de gestion du projet ont également été prises en compte dans le budget”, a révélé le coordinateur du projet.

Ibrahim Garba a cependant mentionné que “le non-paiement des fonds de contrepartie du gouvernement de l’État et l’empiètement de la réserve de pâturage de Dansohiya, qui entrave les sites de développement, sont des défis majeurs qui militent contre la bonne exécution du projet”.

Le vice-gouverneur de l’État, Dr Nasiru Yusuf Gawuna, a évoqué : “Au cours des deux premières années depuis le lancement officiel de ce projet, l’attention s’est concentrée sur la mise sur papier des choses – planification, projection et conception, etc. Ce n’est que cette année, en 2022, que les résultats ont commencé à se manifester plus clairement.

“En termes de projets d’investissement et d’activités, qui ont eu un impact positif sur notre peuple”, a-t-il ajouté.

Faisant l’éloge de la stratégie de mise en œuvre du KSADP, le gouverneur adjoint a remercié l’unité de gestion du projet pour sa stricte exécution du budget au cours de l’année écoulée, tout en espérant que la tendance se maintiendra.

Leave A Reply

Your email address will not be published.