La SFI et Microsoft s’associent pour une agriculture durable en Afrique

0 223

La Société financière internationale (SFI) et Microsoft se sont associés pour soutenir la transformation numérique dans le secteur agricole africain.

Lors d’une session de la Journée de l’adaptation et de l’agriculture à la COP27 en Égypte, la SFI et Microsoft, par l’intermédiaire de l’Africa Transformation Office (ATO), ont présenté leur partenariat visant à soutenir la transformation numérique du secteur agricole africain afin de favoriser la réalisation de cet objectif.

Dans une déclaration commune, la SFI et Microsoft ont noté que le partenariat fournit des produits agricoles numériques qui aident les agro-industries africaines à renforcer la sécurité alimentaire et à développer une plus grande résilience face au changement climatique.

“Le partenariat rend les outils numériques et les ressources de formation plus accessibles aux petits agriculteurs et aux petites entreprises liées à l’agriculture. Grâce à ce partenariat, des outils numériques tels que les applications AgBot et Community Training de Microsoft sont intégrés au programme de leadership en matière d’agrobusiness de la SFI afin de fournir de meilleures informations, des technologies plus récentes et une formation aux capacités de gestion aux agrobusiness, aux agriculteurs et aux coopératives”, ont-ils noté.

Le directeur de la SFI pour l’industrie manufacturière, l’agrobusiness et les services en Afrique, Henrik Elschner Pedersen, a révélé : “Le numérique peut améliorer le fonctionnement des principales chaînes d’approvisionnement du système alimentaire en stimulant la production, en améliorant les pratiques commerciales, en favorisant la traçabilité et en augmentant l’accès au financement.

”Cependant, l’utilisation des outils numériques dans le secteur agricole africain reste limitée, souvent en raison de problèmes d’infrastructure, d’accessibilité financière, de sensibilisation et de réglementation.

“La SFI et Microsoft travaillent ensemble pour changer cela, afin que davantage d’acteurs agricoles en Afrique puissent tirer parti de la puissance de l’économie numérique”, a-t-il intimé.

Le directeur général de Microsoft ATO, Kunle Awosika, a souligné que l’évolution du climat offre de nouvelles opportunités aux agriculteurs en ce qui concerne les marchés émergents de crédits carbone, l’agriculture régénérative et l’application de “services basés sur la nature”.

Cependant, il a conclu que ces nouvelles opportunités doivent être soutenues par des systèmes de gestion et de reporting solides, ajoutant que ce sont précisément ces systèmes qui sont soutenus par la nouvelle suite d’outils numériques, a déclaré Awosika.

Leave A Reply

Your email address will not be published.