État de Gombe: l’infrastructure s’avère prioritaire dans le budget de l’année 2023

Détails avec Rebecca Mu’azu depuis Gombe

0 182

Le gouvernement de l’État de Gombe affirme que les travaux et l’infrastructure occuperont la plus grande partie du budget estimé à 176 016 202 000 N pour l’année 2023, afin de continuer à consolider les acquis des trois dernières années et demie de l’administration du gouverneur Muhammadu Inuwa Yahaya.

Le commissaire aux finances, M. Muhammad Gambo Magaji, a révélé aux journalistes à Gombe, lors de la répartition budgétaire, que les travaux et l’infrastructure représentaient 14,82 % du budget, car il s’agissait de répondre aux aspirations de la population, qui a exprimé ses besoins dans les 144 circonscriptions de l’État lors de l’engagement budgétaire des citoyens.

Selon M. Magaji, les infrastructures continueraient à attirer l’attention car les réseaux routiers sont nécessaires pour désenclaver l’arrière-pays, ce qui permettrait aux agriculteurs de transporter leurs marchandises, tandis que les écoles recevraient l’attention qu’elles méritent, notamment avec la transformation de cinq institutions en écoles modèles dans l’État.

Les écoles recevront l’attention qu’elles méritent, notamment avec la transformation de cinq établissements en écoles modèles dans tout l’État. “Les cinq écoles modèles sont déjà en cours et nous espérons qu’en 2023, elles seront terminées et que les étudiants commenceront à apprendre dans ces régions”, a révélé M. Magaji.

Il a ajouté qu’un autre domaine dans lequel les infrastructures attireraient la plus grande partie du budget 2023 était les trois hôpitaux construits dans les trois districts sénatoriaux, qui sont en voie d’achèvement, en particulier avec l’approbation récente du Conseil exécutif de l’État pour l’équipement des hôpitaux.

De même, le commissaire aux finances de l’État de Gombe a précisé que le budget aurait un impact supplémentaire sur la vie des gens par le biais de l’agriculture, de l’émancipation des jeunes, entre autres.

En ce qui concerne l’agriculture, il a souligné que les citoyens avaient contribué au budget qui a été saisi et que des dispositions avaient été prises pour augmenter le nombre d’agents de vulgarisation dans tous les bureaux agricoles des zones de gouvernement local, qui seront améliorés.

M. Magaji a également intimé que davantage de jeunes seraient recrutés dans les différentes unités gouvernementales de l’État, où ils seront engagés pour la protection et le développement global de l’État.

Dans le même temps, le commissaire aux finances de l’État de Gombe a évoqué que l’éducation absorberait 12,9 % du budget, soit 22 733 400 000,00 N, tandis que la santé absorberait 14 831 945 000,00 N, ainsi que l’environnement et l’eau potable portable, 12 256 004 000,00 N. Il a ajouté que le chemin parcouru jusqu’à présent avait permis d’améliorer la qualité de vie des habitants.

D’après lui, le chemin parcouru jusqu’à présent a été rempli de sacrifices collectifs de la part de l’ensemble de l’État et qu’il a donné lieu à des développements positifs dans tout l’État.

Dans l’ensemble, il a énuméré que la préparation du budget proposé pour l’année 2023 était innovante et pleinement conforme aux normes comptables internationales du secteur public (IPSAS) et que le gouvernement ne négligerait aucune piste pour améliorer la vie des habitants de l’État de Gombe.

En outre, le gouvernement de l’État de Gombe continuera à assurer l’utilisation optimale des ressources dans le cadre du budget approuvé, tout en assurant le suivi adéquat de toutes les recettes et dépenses conformément aux dispositions budgétaires pertinentes, a-t-il souligné.

Cela servira de mécanisme de retour d’information afin d’atteindre les objectifs souhaités pour fournir les dividendes de la démocratie à la population de l’État de Gombe, a-t-il conclu.

Leave A Reply

Your email address will not be published.