Pas de pénurie alimentaire en 2023 – Agence

0 153

La Direction nationale du développement des terres agricoles (NALDA) a déclaré qu’il n’y aura pas de pénurie alimentaire dans le pays tout en assurant aux Nigérians qu’ils ne souffriront pas de la faim en 2023.

C’est ce qu’a révélé Prince Paul Ikonne, secrétaire exécutif/chef de la NALDA, lors d’un point de presse organisé par le président Muhammadu Buhari à Abuja pour dévoiler les principales réalisations de la NALDA en deux ans.

Il a déclaré : “Je peux vous assurer que le Nigeria ne connaîtra pas de pénurie alimentaire et je vais vous expliquer pourquoi. En 2023, il n’y aura pas de pénurie alimentaire. Toute prédiction dans ce sens est donc une prédiction de malheur. Pourquoi ? Parce qu’il y a une sensibilisation à l’agriculture et que le gouvernement du président Muhammadu Buhari encourage les agriculteurs dans tous les domaines. Aujourd’hui, les jeunes se tournent vers l’agriculture. Beaucoup de gens se lancent dans l’agriculture. Alors pourquoi avons-nous une pénurie alimentaire ? Est-ce le résultat de la paresse ou du changement climatique ? Si le changement climatique est au-delà de la capacité humaine, mais en vertu de la fourniture, du soutien et de l’encouragement qui peuvent venir du gouvernement pour encourager les gens à se lancer dans l’agriculture. Ce gouvernement le fournit aux agriculteurs. La NALDA est en mesure d’aider les agriculteurs à préparer les terres, à renforcer leurs capacités et à les soutenir afin de garantir la sécurité alimentaire. Je ne vois donc pas le Nigeria souffrir de la faim en 2023. Vous serez d’accord avec moi pour dire que le président était déjà prêt, ne sachant pas qu’il y aurait quelque chose appelé COVID-19, et que le Nigeria n’a pas fait le grand écart ; tout d’abord, il a raccourci nos frontières, et pourtant les gens n’ont pas souffert de la faim. Et puis COVID-19 est arrivé, le Nigeria ne s’est pas effondré. Et nous ne prions pas pour qu’il y ait une autre pandémie mondiale qui frappe, mais pour que 2023 soit une année plus fructueuse pour le Nigeria.”

Il a ajouté qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer, compte tenu de ce que les gens et les organisations ont prédit, à savoir que le Nigeria sera frappé par une famine généralisée en 2023.

Il a également déclaré que dans les fermes intégrées de NALDA à travers le pays, suffisamment de nourriture a été récoltée et est toujours en cours.

“Dans tout le pays, comme dans notre ferme Solide, nous avons récolté, et c’est toujours en cours, et nous avons pris livraison de 200 sacs de sorgho de cette seule ferme. Nous avons des enclos à chèvres et des fermes à travers le pays, même à Kaduna, et la ferme de Kaduna vend ses chèvres maintenant, la ferme de Daura est également sur le point de vendre ses chèvres parce que c’est la période du festival pour qu’ils commencent à obtenir de l’argent afin que les agriculteurs puissent avoir des retours dans leurs poches. Les 20 personnes ont été envoyées en Israël pour une formation, elles sont parties et sont de retour et intégrées. Ensuite, nous préparons un autre groupe de personnes qui vont également partir pour le renforcement des capacités, sachant parfaitement que le renforcement des capacités est la clé de ce que nous faisons”, a expliqué M. Ikonne.

Leave A Reply

Your email address will not be published.