Nigeria : la Directrice de la Fonction Publique prône l’unité et la paix

Détails avec Rahila Lassa, Abuja

0 79

La chef de la fonction publique de la Fédération, Dr. Folasade Yemi-Esan, CFR, a encouragé les fonctionnaires à rechercher des activités qui favorisent la paix, l’unité et la tolérance les uns envers les autres pour un meilleur Nigeria.

Elle a fait cette déclaration lors de la mise en service d’un nouveau club de la fonction publique fédérale, qui porte son nom, à Yola, dans l’État d’Adamawa, au nord-est du Nigeria.

Elle a souligné que les clubs de la fonction publique fédérale, situés dans différentes parties du pays, sont rénovés en raison de l’importance que le gouvernement fédéral et le bureau du chef de la fonction publique de la Fédération attachent au bien-être des fonctionnaires.

Selon elle, les fonctionnaires, qui travaillent très dur pour assurer la croissance et le développement de la nation, ont besoin de bonnes installations, ainsi que d’un environnement propice pour se détendre et interagir entre eux après le travail, d’où l’approbation de la réhabilitation et de la construction, le cas échéant.

Elle a également noté que les clubs de la fonction publique sont également destinés à améliorer l’image du service, tout en donnant aux fonctionnaires un sentiment de fierté et de camaraderie, pour lequel il est connu, tout en exhortant les fonctionnaires à maintenir leur confiance en s’améliorant constamment, en étant dynamique.

Yemi – Esan a en outre exhorté les parties prenantes du Civil Service Club de Yola à s’assurer que les activités du club sont dignes, afin d’attirer autant de personnalités que possible pour un mécénat accru qui produira des revenus pour le gouvernement fédéral.

Elle a ajouté que les fonctionnaires devraient sortir des sentiers battus et s’associer aux institutions de l’État afin de maintenir le club dynamique.

Plus tôt, le Secrétaire permanent du Service Welfare Office a révélé que la reconstruction du Club marque le réveil du rôle de supervision de l’OHCSF, ajoutant que grâce aux efforts de l’OHCSF, les Clubs de la fonction publique fédérale, dans tout le pays, ont maintenant un budget.

Tout en appelant les gestionnaires du club à faire preuve d’innovation, elle a imploré les fonctionnaires fédéraux de l’État d’Adamawa de s’approprier le projet, de le maintenir et de le soutenir.

Le président du Federal Civil Service Club de l’État d’Adamawa, M. Mohammed Aminu Sambo, a révélé que l’intervention de la chef de service était sans précédent, ce qui a nécessité de donner son nom au club.

Pendant ce temps, le Dr Folashade Yemi-Esan a appelé à plus d’engagement pour la prestation de services dans la fonction publique fédérale.

Cet appel a été lancé lors de la 44e réunion du Conseil national des établissements qui s’est tenue à Yola, dans l’État d’Adamawa, au nord-est du Nigeria.

Les fonctionnaires du Conseil, composé de secrétaires permanents en charge des établissements et des questions connexes des trente-six (36) États de la Fédération, y compris le territoire de la capitale fédérale, étaient présents pour délibérer sur les questions relatives à la fonction publique dans le but de faire avancer la cause du service en vue d’assurer un développement national accéléré.

Le chef de service, qui était représenté par le secrétaire permanent du Bureau des politiques et stratégies de service (SPSO), Bureau du chef de la fonction publique, M. Okokon Ekanem Udo, a mis l’accent sur le rôle du repositionnement du service pour une prestation de services de meilleure qualité.

“Il est de notre responsabilité de faciliter la prise de décisions éclairées sur les établissements et autres questions connexes afin d’améliorer l’harmonie industrielle, la prestation de services efficaces et efficients pour le bien-être des citoyens, et de faciliter la croissance économique et le développement durables. Il est de notre devoir de protéger l’image et les intérêts du service public et des fonctionnaires”, a-t-il ajouté.

M. Udo a encouragé les États à consacrer plus de temps, d’efforts et d’autres ressources à l’accélération du renforcement des capacités et de la gestion des talents par la formation et le recyclage du personnel, la gestion du leadership et la planification de la succession ; l’institutionnalisation du système de gestion des performances pour remplacer l’APER ainsi que l’amélioration du système intégré d’information sur la paie du personnel (IPPIS) – module des ressources humaines (RH) pour obtenir une paie propre.

D’autres mesures sont l’institutionnalisation de l’innovation, l’accélération de la numérisation des services de contenu pour améliorer les processus de travail et accélérer la prise de décision, l’amélioration de la proposition de valeur pour les fonctionnaires par le biais d’un ensemble complet de programmes de bien-être du personnel tels que le prêt au logement, le programme de transport, l’harmonisation des salaires, la récompense et la reconnaissance, que la fonction publique fédérale met actuellement en œuvre pour stimuler la croissance et le développement nationaux.

Tout en exprimant son optimisme quant au niveau élevé de technocrates chevronnés présents à la réunion, le Secrétaire permanent a exhorté les participants à examiner les mémorandums de manière objective et à formuler des recommandations impartiales qui guideront le Conseil dans la prise de décisions éclairées qui transformeront le service.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.