La production de pétrole brut du Nigeria grimpe à 1,6 million de barils par jour

0 177

La production de pétrole brut du Nigeria est en train de se redresser, remontant à environ 1,6 million de barils, a affirmé le gouvernement.

Le directeur des investissements en amont de la Nigerian National Petroleum Company Limited, Upstream Investment Management Services, Bala Wunti, a noté cela lors du 11e forum Practical Nigerian Content à Uyo, dans l’État d’Akwa-Ibom, mardi.

Il a indiqué que la production pétrolière du Nigeria s’élevait mardi à 1,6 million de barils par jour, contre 937 000 barils par jour en septembre.

Wunti a affirmé que l’augmentation de la production était le résultat de l’approche rectangulaire du gouvernement dans la lutte contre le vol de pétrole brut.

“Le vol de pétrole brut affecte toute l’architecture qui finance le pays. Lorsque le vol de pétrole a atteint son apogée, tout, y compris la production de gaz, a été affecté”, a-t-il déclaré.

“Premièrement, nous avons des agences de sécurité dans lesquelles la marine, la police et tout le monde dans cet espace a été impliqué. Le second est l’angle des régulateurs. À ce stade, tous les régulateurs sont amenés à participer pleinement aux efforts. Le troisième est l’angle des opérateurs. Et, bien sûr, tous les opérateurs ont été impliqués. Le quatrième angle est celui de la communauté, dans lequel toutes les communautés concernées doivent être intégrées dans un arrangement structuré dans le cadre de l’effort collectif contre le vol de pétrole brut. Au total, ces efforts ont permis de faire trois choses : détecter, dissuader et répondre de manière appropriée”, a expliqué M. Wunti.

“À ce jour, la production de pétrole est de 1,59 million de barils par jour”, a-t-il ajouté.

Auparavant, lors de la réunion du comité d’allocation du compte de la Fédération de septembre, une présentation de la NNPCL a indiqué que le Nigeria avait perdu pas moins de 8,14 millions de barils en août.

En conséquence, la contribution du secteur pétrolier au PIB est tombée à 5,7 % au troisième trimestre de 2022, selon les données du Bureau national des statistiques.

Le Bureau, dans son rapport sectoriel sur le PIB, a déclaré que la contribution du secteur pétrolier de 5,7 % au troisième trimestre 2022 était en baisse par rapport à la contribution au PIB réel de 6,3 % enregistrée au deuxième trimestre 2022.

Le rapport indique que la production moyenne de pétrole brut du Nigeria au T3-2022 était de 1,2 million de barils par jour (y compris les condensats), inférieure à celle du T3-2021 (1,6 million de barils par jour), soit une baisse de 23,6 %.

En outre, une déclaration du ministère des Finances, du Budget et de la Planification nationale mercredi dernier, a déclaré que le compte d’excédent de brut s’est effondré de 89 pour cent au cours des huit dernières années, passant de 4,1 milliards de dollars en novembre 2014 à 472 513 dollars au cours de la même période de 2022.Le solde au 23 novembre 2022 s’élevait à 472 513,64 dollars.

 

Punch/Hauwa Abu

Leave A Reply

Your email address will not be published.