Crise au sein du parti PDP : “Tout espoir n’est pas perdu” – Gouverneur Makinde 

Par Olubunmi Osoteku, Ibadan. 

0 172

Le gouverneur Seyi Makinde de l’Etat d’Oyo, dans le sud-ouest du Nigeria, a déclaré que tout espoir n’est pas perdu dans la tentative d’assurer l’harmonie au sein du Parti démocratique populaire (PDP), en proie à une crise, avant les élections générales de 2023.
M. Makinde a exprimé son optimisme quant à la restauration de l’harmonie au sein du parti lors d’un entretien avec des journalistes au secrétariat du bureau du gouverneur à Ibadan, la capitale de l’État.

Le PDP est en proie à une crise interne concernant la direction du parti : Le candidat à la présidence, Alh. Atiku Abubakar et le gouverneur Wike de l’État de Rivers, dans le sud du Nigeria, ont des points de vue opposés, le gouverneur Wike demandant la destitution du président national du parti, le sénateur Iyorchia Ayu.

Selon M. Wike, il est nécessaire que le Sud produise le prochain président national du parti.

Le gouverneur Makinde a révélé que ses collègues, les cinq gouverneurs lésés du PDP, baptisés “G5-gouverneurs”, dont Nyesom Wike (État de Rivers), Samuel Ortom (État de Benue), Okezie Ikpeazu (État d’Abia) et Ifeanyi Ugwuanyi (État d’Enugu), étaient toujours en pourparlers avec la direction du parti pour savoir qui les G5-gouverneurs soutiendraient à l’élection présidentielle.
Ils avaient présenté certaines demandes à la direction nationale du parti et aux parties prenantes.
“Ce n’est pas le moment. Nous sommes toujours en train de discuter.
“Nous avons formulé certaines demandes au parti.
“Un jour est une longue période en politique. Nous continuons donc à discuter et nous espérons qu’une forme d’alignement sera atteinte à la fin de la journée”, a déclaré le gouverneur Makinde.
Concernant la consultation et la réconciliation en cours avec les membres lésés du parti dans l’État, M. Makinde a déclaré qu’il tendait également la main à certains membres lésés qui avaient quitté le parti pour poursuivre leurs ambitions politiques sur d’autres plateformes politiques.
Il a affirmé que certains des résultats obtenus jusqu’à présent comprenaient l’assurance de certaines des personnes concernées qui avaient également indiqué une disposition positive à abandonner leurs ambitions et à revenir au PDP.
“Nous avons tendu la main aux personnes lésées au sein du parti, mais pour celles qui ont quitté le parti, l’approche est totalement différente car certaines d’entre elles sont parties en raison de leurs ambitions politiques.
“Mais nous continuons à tendre la main à certains d’entre eux et certains ont indiqué qu’ils étaient disposés à abandonner leurs ambitions et à revenir nous rejoindre au sein du parti. Le travail est en cours”, a-t-il expliqué.
Il a également expliqué le raisonnement derrière le marquage de certains véhicules de campagne sans la photo du candidat présidentiel du PDP, disant que celui qui a payé pour ce marquage s’est réservé le droit de déterminer les photos des individus qui seraient utilisées sur les véhicules.

 

Joy-Josephine Enakhumeh

Leave A Reply

Your email address will not be published.