Les forces armées du Nigeria aptes à réformer leur système sanitaire

Par Martha Obi, Abuja

0 185

Les forces armées du Nigéria sont prêtes à réformer leur système de santé pour le personnel actif et retraité ainsi que pour la population civile.

Le ministre nigérian de la Défense, le Major Général Bashiru Magashi Rtd, l’a fait savoir lors de la 10ème réunion des parties prenantes du Defence Health Maintenance Limited(DHML), l’année 2022 avec les fournisseurs de soins de santé militaires à Abuja, la capitale du Nigeria.

La réunion a rassemblé des officiers actifs et retraités des forces armées du Nigeria. Le thème de la réunion des parties prenantes de cette année était “Vers une assurance maladie plus dynamique pour les forces armées du Nigeria”.

Le général Magashi, représenté par le secrétaire permanent du ministère de la Défense, le Dr Ibrahim Kana, a déclaré que le ministre avait reçu l’approbation du président nigérian pour réformer l’ensemble du système de santé des forces armées du Nigeria.

Selon lui, la santé est une richesse, ajoutant qu’initier une réforme majeure du système médical des Forces armées du Nigeria est l’idée pour s’assurer que leur système médical ne sert pas seulement pendant les situations de guerre mais sert de réservoir médical pour le système médical des Forces armées du Nigeria.

“Il est nécessaire de réformer le système de santé militaire et le bien-être du personnel, entre autres choses mentionnées.”

Le chef d’état-major de la défense nigériane, représenté par le chef de l’administration de la défense, DHQ, le contre-amiral Mohammad Nagena, a noté : “Il n’était pas satisfait du rapport qu’il a reçu, disant que c’est le seul pays que nous avons et en tant que tel, ils doivent remplir leurs fonctions efficacement. Nous sommes ici pour nous dire la vérité, sinon au moment où ils quitteront le service, beaucoup de choses seront exposées.”

Le chef du département de l’administration et des ressources humaines de la Defence Health Maintenance Limited (DHML), le commandant de la marine, Johnson Alabi Rtd, a déclaré qu’avant le déploiement du système de maintien de la santé de l’assurance DHML, le personnel militaire en service était exempté de s’inscrire alors que cela était obligatoire pour les retraités militaires.

“Cela va à l’encontre des principes des opérations de maintien de la santé”.

Il a noté qu’il s’agissait alors d’un arrangement provisoire, compte tenu des particularités de l’armée. Le commandant Alabi a ajouté que, “après 16 ans de fonctionnement sans personnel en service correctement inscrit et avec le déploiement du personnel DHML, il s’agit maintenant pour tous les militaires en service et les membres de leur famille éligibles d’être correctement saisis en tant qu’inscrits à l’assurance maladie DHML.”

Selon lui, les procédures à cet effet ont déjà été communiquées aux quartiers généraux des différents services.

 

Joy-Josephine Enakhumeh

Leave A Reply

Your email address will not be published.