Le Conseil des exportations fournit un accès au marché à 17 PMEs de la chaîne de valeur du gingembre

Par Jennifer Inah.

0 163

Afin d’améliorer les exportations de gingembre, le Nigerian Export Promotion Council (NEPC), en collaboration avec le Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement (CBI) des Pays-Bas, effectue actuellement une mission d’orientation commerciale aux Pays-Bas et en France avec 17 petites et moyennes entreprises (PME) de la chaîne de valeur du gingembre.

Dans une déclaration signée par le chef de la communication du Conseil, M. Ndubueze Okeke, l’objectif du programme, qui s’articule autour du programme Gingembre pour le développement durable du Nigeria (NGSP 2021-2025), est de tirer parti du potentiel du produit de base pour obtenir plus de valeur et diversifier son marché grâce à la durabilité, l’amélioration de la qualité, la certification, la production biologique et la transformation raffinée.

Selon le communiqué, “le Nigeria est le troisième producteur de gingembre avec 31 millions de tonnes métriques, après l’Inde et la Chine. Le produit est également très demandé sur le marché mondial en raison de ses caractéristiques naturelles et distinctes de piquant, d’arôme et de teneur en huile.”

Il a noté qu’en dépit de son potentiel de production de gingembre, le Nigeria ne représente que 3 % de la part du marché mondial des exportations et que son prix est le plus bas en raison de problèmes de qualité dus au manque d’infrastructures essentielles et à l’absence de technologies de pointe pour la transformation du produit, ce qui entraîne une faible pénétration du marché.

“Selon le directeur exécutif/CEO du NEPC, Dr. Ezra Yakusak, c’est pour ces raisons que l’IBC s’associe au NEPC pour améliorer la qualité du produit de base par le biais de programmes de renforcement des capacités et d’accès au marché, ainsi que pour envisager la création d’un centre d’installations communes (CFC) dans les centres de production du gingembre dans les États où il est cultivé et produit pour l’exportation au Nigeria”.

“Les activités de la mission comprendront des ateliers pratiques sur l’accès aux marchés d’exportation, des visites à des entreprises qui sont des acheteurs potentiels d’épices nigérianes à Rotterdam et la participation à Food Ingredients Europe (FIE) à Paris, en France”, ajoute le communiqué.

 

Joy-Josephine Enakhumeh

Leave A Reply

Your email address will not be published.