Le Parlement sénégalais se bagarre face à l’insulte d’un chef religieux

0 142

Les législateurs ont échangé des coups et lancé une chaise au parlement sénégalais sur une insulte perçue envers un chef religieux influent pro-opposition.

Un député de l’opposition a giflé la législatrice Amy Ndiaye pour ses remarques, selon les rapports.

Elle a répondu en lui lançant une chaise, puis est tombée au sol, où elle a été aidée par les membres de son groupe.

Une bagarre a alors éclaté entre les députés avant que le président de séance ne suspende la session.

La bagarre a éclaté lors d’un vote sur le budget du ministère de la justice pour 2023.

Elle a été déclenchée par des remarques de Ndiaye sur Serigne Moustapha Sy, un leader musulman qui soutient l’opposition mais n’est pas un législateur.

Le 27 novembre, elle l’a accusé de trahir sa parole et de manquer de respect au Président Macky Sall, selon les médias.

Le député Abba Mbaye a déclaré à une chaîne de télévision d’opposition que les législateurs de l’opposition s’opposeraient à toute reprise des travaux parlementaires “tant que cette dame ne se sera pas excusée”.

Certains membres de la coalition gouvernementale, ainsi que des militants féministes, ont fustigé l’agression physique de Mme Ndiaye, qui coïncidait avec une campagne de sensibilisation à la violence contre les femmes et les filles.

Le Sénégal est largement considéré comme un phare de stabilité et de démocratie en Afrique de l’Ouest, une région connue pour ses coups d’État et ses dictatures.

Les élections législatives de juillet ont abouti à une quasi-égalité des voix, obligeant le parti de M. Sall à forger une coalition pour rester au pouvoir.

Sall a été élu pour un mandat de sept ans en 2012 et réélu pour un mandat de cinq ans en 2019.

Il n’a pas divulgué ses projets pour le prochain scrutin présidentiel, prévu en 2024.

Leave A Reply

Your email address will not be published.