Nigéria: la Cour suprême dissocie le président de la Cour de toute déclaration politique Propos recueillis par Salihu Ali, Abuja

0 83

La Cour suprême a dissocié samedi à Abuja le président de la Cour suprême du Nigeria (CJN), le juge Olukayode Ariwoola, d’une déclaration politique sur les activités des cinq gouverneurs du Parti démocratique populaire (PDP), également connus sous le nom de gouverneurs du G-5.

Dans sa première réaction officielle, la Cour suprême a déclaré sans équivoque que le juge Ariwoola n’a jamais fait de commentaires indiquant qu’il était heureux que le gouverneur de son État, Seyi Makinde, fasse partie des gouverneurs du G-5.

Le directeur de l’information et de la presse de la Cour suprême du Nigéria, M. Festus Akande, a déclaré que ceux qui attribuaient ces commentaires au CJN ne cherchaient qu’à marquer des buts faciles avec les remarques du juge Ariwoola lors d’une cérémonie publique à Port Harcourt, dans l’État de River.

La déclaration datée du 26 novembre se lit comme suit : “Notre attention a été attirée par une publication dont le titre “Je suis heureux, Makinde fait partie des gouverneurs du G-5” a fait le tour des médias conventionnels et sociaux.

“Nous souhaitons affirmer clairement et sans équivoque que le CJN, le juge Olukayode Ariwoola, GCON, n’a jamais tenu de tels propos lors de son bref discours au banquet d’État organisé dans le cadre des événements prévus pour la mise en service des deux projets judiciaires entrepris par le gouvernement de l’État de Rivers.

“Les problèmes liés à des idées fausses et à des déformations de cette nature ne sont pas toujours étranges dans des périodes comme celle-ci, alors que le pays se prépare à des élections générales, car certaines personnes peuvent vouloir profiter de chaque occasion pour marquer des buts à très bas prix.

“Comme nous le savons tous, c’est l’ère de la politique agressive et même non conventionnelle, donc, il n’y a rien qui ne sera pas entendu ou vu en ce moment crucial, surtout entre maintenant et février 2023, lorsque les élections générales seront menées.

“Les gens disent ce qu’ils choisissent de dire, juste pour satisfaire leurs intérêts égoïstes et leurs désirs démesurés.

“Nous ne pouvons pas vraiment déterminer d’où proviennent ces mensonges éhontés ; et nous ne savons certainement pas non plus à quel moment le CJN a déclaré qu’il était heureux que le gouverneur Seyi Makinde de l’État d’Oyo soit membre du désormais baptisé “Groupe d’intégrité” ou “Gouverneurs du G-5”.

“Tout le monde sait que le CJN, le juge Olukayode Ariwoola, GCON, est un officier de justice et non un politicien, et qu’en tant que tel, il ne ferait jamais directement ou indirectement de tels commentaires ou insinuations.

“Nous souhaitons remettre les pendules à l’heure en précisant que le CJN et d’autres hauts magistrats venus de différentes régions du pays étaient à Port Harcourt jeudi et vendredi, les 24 et 25 novembre 2022, pour mettre en service les deux bâtiments destinés à accueillir le bureau de liaison Sud-Sud de la Commission fédérale des services judiciaires et l’Institut judiciaire de l’honorable juge Mary Peter-Odili, qui ont été conçus et construits par le gouvernement de l’État de Rivers.

“Même lors du banquet d’État organisé dans le cadre de ces événements, le CJN a clairement indiqué, dans ses brèves remarques, qu’il n’était pas à Port Harcourt pour le banquet d’État, mais simplement pour mettre en service les deux projets en guise de marque d’honneur pour le pouvoir judiciaire et l’honorable juge Mary Peter-Odili, CFR, JSC, Rtd, avant de rentrer à Abuja.

“De même, il s’est dit très surpris de voir les “G-5 Governors” (“Integrity Group Governors”), tout comme il a exprimé la même surprise lorsqu’il les a vus à Ibadan, dans l’État d’Oyo, lors de la réception organisée en son honneur par le gouvernement de son État en octobre 2022.
“Sa surprise venait surtout du fait qu’il avait vu son propre gouverneur d’État, l’ingénieur Seyi Makinde (qui est d’ailleurs membre du “G-5 Governors”) à Port Harcourt.

“Il a également déclaré sur le ton de la plaisanterie qu’étant donné que l’ingénieur Makinde est originaire de l’État de Rivers et qu’il est également très proche de Nyesome Wike, il serait en mesure de reproduire les avancées de ce dernier dans l’État d’Oyo pour le bien des citoyens.

“Il s’agit là, bien sûr, d’un commentaire qui, normalement, devrait susciter des applaudissements et non des déformations myopes, car la gouvernance est faite de comparaisons positives et de compétitions saines.

“Toute personne ou groupe d’individus faisant ces suppositions inadmissibles et diffusant des informations erronées donnent l’impression que c’est maintenant un crime pour le CJN d’être originaire de l’État d’Oyo, dont un membre du groupe, l’ingénieur Seyi Makinde, est le gouverneur.

“Il convient de noter que tout ce qui est dit, supposé, présumé, rapporté ou placé dans le domaine public en dehors des faits susmentionnés, est simplement le fruit de l’imagination de ces auteurs et ne représente en aucun cas ce que le CJN a dit à Port Harcourt, car nous ne sommes pas prêts à nous associer à ces pourvoyeurs de désinformation”, a précisé la déclaration.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.