”Nous avons redessiné notre monnaie pour contrôler la circulation” (Président Buhari)

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 234

Selon le président Muhammadu Buhari, la décision de redessiner la haute dénomination des billets de Naira du Nigeria vise à répondre au besoin urgent de prendre le contrôle total de la monnaie en circulation.

Déclaration faite ce mercredi par le leader nigérian, à la villa présidentielle d’Abuja, lieu de la présentation publique des billets.

D’après lui : “Il était urgent de prendre le contrôle de la monnaie en circulation et de s’attaquer à la thésaurisation de billets de banque en naira en dehors du système bancaire, à la pénurie de billets de banque propres et en bon état en circulation et à la contrefaçon croissante de billets de banque en naira de forte valeur. C’est sur cette base que j’ai donné mon approbation pour la refonte des billets de banque de 200, 500 et 1000 naira.”

Le Président s’est réjoui que les monnaies redessinées soient produites localement par la Nigerian Security Printing and Minting (NSPM) PLC.

S’exprimant lors du lancement des nouveaux billets, qui a précédé la réunion du Conseil exécutif fédéral (FEC), le président a expliqué en détail les fondements de son approbation à la Banque centrale du Nigeria (CBN) pour redessiner les billets de ₦200, ₦500 et ₦1000.

Selon le président, ”les nouveaux billets de banque en naira ont été renforcés par des éléments de sécurité qui les rendent difficiles à contrefaire.”

Il a également ajouté que les nouveaux billets aideraient la Banque centrale à concevoir et à mettre en œuvre de meilleurs objectifs de politique monétaire, ainsi qu’à enrichir la mémoire collective du patrimoine du Nigeria.

Le président Buhari a félicité le gouverneur de la banque centrale du Nigéria (CBN), Godwin Emefiele, et ses adjoints pour cette initiative, tout en remerciant le directeur général, les directeurs exécutifs et le personnel de la Nigerian Security Printing and Minting PLC “pour avoir travaillé sans relâche avec la banque centrale pour faire de la refonte de la monnaie une réalité, et pour avoir imprimé les nouveaux billets en naira dans un délai relativement court”.

Reconnaissant que les meilleures pratiques internationales exigent que les banques centrales et les autorités nationales émettent des billets de banque nouveaux ou remaniés tous les 5 à 8 ans, le président a noté que cela fait maintenant presque 20 ans que la dernière refonte majeure de la monnaie locale du pays a été effectuée.

‘Cela implique que le Naira a depuis longtemps besoin d’un nouveau look. Un cycle de refonte des billets de banque vise généralement à atteindre des objectifs spécifiques, notamment : améliorer la sécurité des billets, atténuer la contrefaçon, préserver le patrimoine national collectif, contrôler la monnaie en circulation et réduire le coût global de la gestion de la monnaie.

”Comme on le sait, nos lois locales – plus précisément la loi de 2007 sur la Banque centrale du Nigeria – accordent à la Banque centrale du Nigeria le pouvoir d’émettre et de redessiner la Naira”, a-t-il lancé.

Le dirigeant nigérian a ajouté que dans toute l’Afrique, seuls quatre pays impriment leur monnaie localement.

”Bien que cela ne soit peut-être pas évident pour de nombreux Nigérians, seuls 4 des 54 pays africains impriment leur monnaie dans leur pays, et le Nigeria en fait partie. Par conséquent, une majorité de pays africains impriment leurs devises à l’étranger et les importent comme nous importons d’autres biens.

C’est pourquoi c’est avec une immense fierté que je vous annonce que ces monnaies redessinées sont produites localement, ici même au Nigeria, par notre Security Printing and Minting PLC”, a-t-il informé.

Soutien considérable

Dans ses remarques, le gouverneur de la CBN, Godwin Emefiele, a remercié le président pour son soutien indéfectible à la refonte et à la distribution des nouveaux billets, qui, selon lui, permettront de contrôler l’inflation, de rendre les politiques plus efficaces, d’assurer l’inclusion financière et de lutter contre la corruption.

Le gouverneur de la CBN a également noté que, selon les meilleures pratiques internationales, la refonte des billets devrait avoir lieu tous les cinq à huit ans et que la monnaie en circulation était utilisée depuis 19 ans, avec des défis croissants pour l’économie, notamment en matière de sécurité et de contrefaçon.

M. Emefiele a également apprécié l’insistance du président Buhari pour que les premiers billets soient conçus et produits dans le pays, ce qui renforce la confiance dans l’imprimerie et la frappe de sécurité nigérianes.

“Monsieur le Président, seul un président de votre estime et de votre stature incorruptible aurait pu faire ce dont nous sommes témoins aujourd’hui”, a-t-il précisé.

Le gouverneur de la CBN a énuméré les avantages des billets de naira redessinés, à savoir une sécurité renforcée, une plus grande stabilité, une plus grande attractivité et la promotion d’un riche patrimoine culturel.

Leave A Reply

Your email address will not be published.