Énergie fossile : le Nigeria attire 3 milliards de dollars d’investissements

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 221

Le président Muhammadu Buhari a fait valoir que son administration avait attiré plus de 3 milliards de dollars d’investissements dans le secteur du pétrole et du gaz à une époque où l’appétit pour les investissements dans les énergies fossiles était quasi nul.

S’exprimant mardi dans l’État de Bauchi lors de la cérémonie de lancement du projet de développement intégré de Kolmani, un projet de développement entièrement intégré comprenant la production en amont, le raffinage du pétrole, la production d’électricité et les engrais, le président Buhari a révélé :

“Compte tenu de l’emplacement enclavé et de l’énorme besoin en capital, l’économie du projet est une proposition difficile. Par conséquent, dès le départ, j’ai demandé à NNPC Limited d’utiliser et de tirer parti de son vaste portefeuille d’actifs dans tous les domaines de ses activités afin de réduire les risques du projet et d’attirer les investissements nécessaires.

“C’est donc au crédit de cette administration qu’à un moment où l’appétit pour l’investissement dans l’énergie fossile est quasi nul, sans compter les défis liés à la localisation, nous sommes en mesure d’attirer des investissements de plus de 3 milliards de dollars dans ce projet.”

Tout en félicitant la NNPCL et ses partenaires pour la découverte réussie de pétrole et de gaz dans le champ de Kolmani River, le président a intimé que l’énorme investissement que le projet a attiré “sera certainement un sujet de référence pour les discussions dans l’industrie pendant que nous poursuivons le programme de transition énergétique juste qui aboutira à ce que notre pays atteigne une position nette zéro d’ici 2060.”

Avantages

Notant les énormes avantages que le projet apporte au pays, y compris “mais pas seulement, la sécurité énergétique, la sécurité financière ainsi que le développement socio-économique global du pays”, le président Buhari a affirmé que la charge de son administration à la NNPCL d’explorer d’autres champs pétroliers et gaziers au-delà des bassins du delta du Niger a finalement donné des résultats louables.

“C’est en effet significatif si l’on considère que les efforts pour trouver du pétrole et du gaz commercial en dehors du bassin établi du delta du Niger ont été tentés pendant de nombreuses années sans les résultats escomptés.

“Cependant, la découverte réussie du champ pétrolier et gazier de Kolmani par la NNPC et ses partenaires a finalement brisé la poisse à travers la confirmation d’énormes dépôts commerciaux d’hydrocarbures dans le champ de Kolmani River.

“Cette découverte fait suite à notre demande à la NNPC de revoir sa stratégie et d’étendre ses activités d’exploration pétrolière et gazière aux bassins frontaliers d’Anambra, Dahomey, Sokoto, Benue trough, Tchad et Bida. Des activités similaires dans les autres bassins sont actuellement en cours.

“Nous sommes satisfaits de la découverte actuelle de plus d’un milliard de barils de pétrole et de 500 milliards de pieds cubes de gaz dans la région de Kolmani, ainsi que des énormes possibilités de gisements supplémentaires, à mesure que nous intensifions les efforts d’exploration”, s’est-t-il réjoui.

Se réjouissant de la réussite du projet qu’il a qualifié de “pilier essentiel de l’architecture économique du pays”, le Président Buhari a exhorté la NNPCL et ses partenaires à travailler avec toutes les parties prenantes pour une exécution sans heurts du projet.

J’ai engagé les gouverneurs des États de Bauchi et de Gombe et tous deux m’ont donné l’assurance de leur engagement et de leur volonté inébranlables d’assurer le soutien et la coopération dans ces localités, car cette activité affecte les populations locales.

“J’exhorte la NNPC Ltd, la NNDC et leurs partenaires stratégiques à s’assurer que toutes les leçons tirées de nos années d’expérience en tant que nation productrice de pétrole sont utilisées pour garantir des relations harmonieuses avec les communautés locales”, a-t-il ajouté.

Dans ses remarques, le ministre d’État aux ressources pétrolières, Timipre Sylva, qui a rappelé sa relation avec le projet, a exprimé sa joie d’être associé au projet en tant que ministre, ayant travaillé avec un ancien ministre des ressources pétrolières lorsque la NNDC a remporté le bail de prospection pétrolière qui a été inauguré mardi.

S’exprimant également lors de l’événement, le PDG du groupe NNPCL, Mele Kyari, a fait remarquer que la recherche de pétrole et de gaz dans les bassins frontaliers du Tchad, de Sokoto, de la plate-forme d’Anambra, de l’embarquement de Calabar, de la fosse de Benue, du Dahomey, de Bida et du delta du Niger en eaux très profondes s’est étendue sur des décennies sans résultats significatifs.

“Cependant, la détermination singulière de M. le Président à assurer une exploration et une exploitation optimales de nos ressources naturelles et les directives consécutives de Votre Excellence pour que la NNPC Limited élabore une stratégie et utilise les ressources humaines, technologiques et matérielles disponibles pour poursuivre les activités d’exploration dans tous les bassins frontaliers ont abouti à la découverte de gisements commerciaux de pétrole et de gaz dans le prospect de Kolmani en avril 2019”, a ajouté M. Kyari.

Des messages de bonne volonté ont également été adressés par les gouverneurs des États de Bauchi et de Gombe, Bala Mohammed et Mohammed Inuwa Yahaya respectivement, le président du Forum des gouverneurs du Nord et gouverneur de l’État du Plateau, Simon Lalong, le président du Sénat, Ahmad Lawan, ainsi que le porte-drapeau présidentiel de l’APC, Bola Tinubu.

Leave A Reply

Your email address will not be published.