Le Nigeria et le Canada conviennent de resserrer leurs liens d’amitié

Détails avec Cyril Okonkwo, Abuja

0 83

Le Nigeria et le Canada ont convenu de la nécessité d’approfondir les relations bilatérales pour améliorer le commerce, la collaboration en matière d’éducation et la poursuite du dialogue sur la transition énergétique mondiale et le changement climatique.

Un communiqué du bureau du vice-président indique qu’il s’agit des points saillants de la réunion de lundi entre le vice-président Yemi Osinbajo et la vice-première ministre canadienne, Chrystia Freeland, à Ottawa, au Canada.

Au cours de son interaction avec les principaux parlementaires canadiens, y compris les sénateurs et les membres du cabinet dirigés par Mme Freeland, le professeur Osinbajo a noté que “nous espérons que nous pourrons faire beaucoup plus ensemble.”

La vice-première ministre canadienne, qui est également ministre des finances du pays, avait exprimé des sentiments similaires en accueillant le vice-président.

Elle a fait remarquer que le gouvernement canadien attache une grande importance à ses relations avec l’Afrique, en particulier avec le Nigeria, et qu’il “attendait cette visite avec impatience depuis longtemps“, ajoutant que les relations avec le Nigeria sont “très importantes pour nous”.

En ce qui concerne les objectifs mondiaux d’émissions nettes nulles et la transition énergétique, le vice-président Osinbajo a réaffirmé l’opinion selon laquelle le gaz devrait être adopté comme combustible de transition, une notion qui, selon lui, a suscité l’intérêt lors de la récente conférence COP27 en Égypte, même si elle reste largement méconnue en Occident.

“Nous pensons que nous devons utiliser notre gaz comme carburant de transition ; nous avons d’énormes réserves de gaz. Nous aimerions continuer à utiliser notre gaz pendant la transition”, a déclaré le vice-président tout en expliquant que le plan de transition énergétique du gouvernement fédéral est axé sur les énergies renouvelables, notamment le programme Solar Power Naija en cours, qui a été lancé dans le cadre du plan de durabilité économique.

En réponse, le vice-premier ministre canadien, qui s’est demandé si des pays comme le Nigeria avaient déjà du mal à obtenir des financements pour des projets gaziers, a déclaré : “Nous serons heureux de continuer à discuter avec vous à ce sujet”, ajoutant que l’utilisation du gaz naturel est logique et que le dialogue devait se poursuivre.

Les deux dirigeants ont échangé des notes sur certains des défis économiques communs et particuliers de leurs pays respectifs, notamment les défis fiscaux et monétaires, les subventions, l’inclusion financière, les programmes d’investissements sociaux et les stratégies de soutien aux personnes vulnérables, entre autres.

Ils ont également discuté de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), observant que le marché offrait des possibilités de bénéfices mutuels, non seulement pour les pays africains, mais aussi pour le Canada, qui souhaite contribuer à son développement et accéder au marché continental.

Outre le vice-premier ministre et le ministre des Finances du Canada, d’autres parlementaires de premier plan ont rencontré le vice-président lors de la réunion, notamment l’honorable Ahmed Hussen, ministre du Logement, de la Diversité et de l’Inclusion, l’honorable Marci Ein, ministre de la Condition féminine et de l’Égalité des sexes, l’honorable Rob Oliphant, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, et l’honorable Ronald R. MacDonald, ministre des Affaires étrangères ; l’honorable Rob Oliphant – secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères ; le député Michael Coteau – député de Don Valley East à Toronto ; la sénatrice Marie-Françoise Mégie – sénatrice du Québec et le sénateur Hassan Yussuff – sénateur de l’Ontario.

L’équipe du vice-président était composée de l’ambassadeur Adeyinka Asekun, haut-commissaire du Nigéria au Canada, du Dr Adeyemi Dipeolu, conseiller spécial du président pour les questions économiques, de Mme Maryam Uwais, conseillère spéciale du président pour les investissements sociaux, du Dr. Jumoke Oduwole – Conseiller spécial du Président pour la facilité de faire des affaires ; l’Ambassadeur Abdullahi Gwary – Assistant spécial principal du Président pour les affaires étrangères ; et M. Laolu Akande, Assistant spécial principal du Président pour les médias et la publicité.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.