Un orphelinat de l’église méthodiste dément les rumeurs de trafic d’enfants

Propos recueillis par Salisu Waziri, Taraba

0 115

Le conseil d’administration de l’orphelinat de l’Eglise méthodiste unie du Nigeria (UMCN) à Jalingo, dans l’Etat de Taraba, a démenti un communiqué de presse publié par un groupe de personnes de la communauté de Banbuka, accusant l’évêque Johnwesley Yohann et feu M. Simon Benjamin, coordinateur de l’orphelinat, de trafic d’enfants, comme étant une information fausse et trompeuse.

Mme Mary Tijos, présidente du conseil d’administration de l’orphelinat, a qualifié le rapport de trompeur, visant à ternir la réputation de l’organisation et de ses programmes.

“Ce groupe de personnes, qui prétendent être les parents et les tuteurs de certains orphelins, ont accusé l’évêque de l’Eglise méthodiste unie du Nigeria, le révérend Johnwesley Yohanna, et leur défunt frère, M. Simon Benjamin Bankuka, qui était le coordinateur de l’orphelinat de l’UMCN avant son décès le 5 novembre 2022, d’utiliser l’orphelinat pour le trafic d’enfants et l’évêque comme principal signataire de l’orphelinat.

“Le conseil d’administration souhaite informer sans équivoque les agences concernées et le grand public que ces allégations sont totalement fausses, infondées, trompeuses et malheureuses et qu’elles ne visent qu’à ternir l’image de l’organisation et de ses programmes”, a-t-elle déclaré.

Mme Tijos a noté que l’orphelinat de l’UMCN est un programme d’initiative du Conseil des évêques qui a été créé en 2005 pour recruter des orphelins, des enfants vulnérables et abandonnés dans le seul but de leur donner de l’espoir, ce que l’organisation a réalisé au fil des ans sans aucun cas de trafic d’enfants.

“Les réalisations enregistrées par la direction de l’orphelinat sont très flagrantes, par exemple, l’effort d’éducation pour ces orphelins est sur la bonne voie, tout récemment quatre orphelins ont été diplômés de l’université. Ces orphelins étudient loin de leurs proches et n’ont jamais été victimes d’aucune forme de trafic d’enfants”, a-t-elle souligné.

Elle a déclaré que l’allégation selon laquelle l’évêque serait le principal signataire de leur trafic d’enfants présumé est une allégation sérieuse et lourde qui ne peut être balayée sous le tapis.

“Nous avons toujours fourni des rapports mensuels et des mises à jour des statistiques des orphelins et tous les programmes de l’orphelinat de l’UMCN sont toujours envoyés aux autorités compétentes qui ont donné l’autorisation de fonctionnement de l’orphelinat de l’UMCN, s’il y avait eu des irrégularités par rapport aux buts et objectifs de la création de l’orphelinat, les agences gouvernementales auraient inculpé l’orphelinat il y a longtemps, cependant nous appelons les agences compétentes à passer à l’action et à enquêter sur ces allégations et devraient s’efforcer de rendre leurs conclusions publiques dans l’intérêt de l’organisation et du grand public”.

Mme Tijos a ajouté que l’orphelinat est dirigé par des personnes très respectées dans la société dont l’intégrité ne permettra jamais le trafic d’enfants dans l’orphelinat.

Pendant ce temps, on a également appris que l’Association de la Communauté de Banbuka a également démenti et s’est dissociée des revendications de ces personnes de leur communauté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.