Le gouvernement nigérian réitère son engagement à réorganiser les centres technologiques pertinents

Détails avec Omolola Fadile depuis Jos

0 345

Le gouvernement nigérian a réitéré son engagement à faire en sorte que les centres Relevant Technology des États de Plateau et Nasarawa, tous deux situés dans le Nord-centre du Nigeria, soient dotés d’équipements modernes.

Le ministre de la communication et de l’économie numérique, le professeur Isa Pantami, a donné cette assurance lors de la deuxième assemblée générale annuelle et de la remise des prix de l’association des anciens étudiants de Relevant Technology, qui s’est tenue à Jos, la capitale de l’État du Plateau, sur le thème “Repositionner Relevant Technology pour un développement économique durable”.

M. Pantami, qui était représenté à l’événement par le PDG de Galaxy Backbone Limited, le professeur Muhammad Bello Abubakar, a noté que le thème de l’événement de cette année était approprié compte tenu de la manière dont la technologie a progressé dans le monde.

D’après lui, le monde a connu trois révolutions industrielles et est sur le point de connaître la quatrième, “la première au 18ème siècle caractérisée par l’utilisation de l’acier et de la mécanisation, la deuxième est née de la découverte de l’électricité, la troisième de l’utilisation des ordinateurs et la troisième révolution a donné naissance aux technologies de l’information et de la communication.”

Selon lui, la technologie change la donne et permet aux populations de sortir de la pauvreté.

“D’après les récents rapports publiés le 26 août par le Bureau national des statistiques, le secteur des technologies de l’information et de la communication a contribué à hauteur de 18,44 % au produit intérieur brut (PIB) du pays au cours du deuxième trimestre de 2022. Nous devons commencer à investir dans les TIC si nous voulons progresser en tant que nation”, a-t-il révélé.

S’agissant de la rénovation des centres, M. Pantami a évoqué que le gouvernement avait déjà prévu de les rénover.

“Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour ramener ces centres. Les ressources professionnelles et humaines sont l’épine dorsale des sociétés modernes. Nous veillerons à employer des enseignants bien formés afin que les étudiants soient bien équipés pour répondre aux normes des nations en développement”, a-t-il ajouté.

Auparavant, dans son discours de bienvenue, le président national de l’Association des étudiants en technologie (RETOSA), M. Caleb Yiljura, a précisé que la deuxième convention générale annuelle se déroulait à un moment où le Nigeria a un besoin urgent de transformation sociale et économique.

“Un cri général pour une solution domine les esprits de la population et en tant que techniciens et artisans, nous ne sommes pas en reste. C’est pourquoi nous avons choisi le thème de la convention de cette année pour refléter la valeur et le rôle que notre secteur peut jouer dans la recherche globale de solutions nationales. Nous pensons que notre sous-secteur peut offrir de meilleures contributions aux développements économiques s’il est correctement exploité. Aujourd’hui, l’autonomie et l’auto-emploi sont les moyens les plus pertinents de lutter contre le chômage”, a-t-il expliqué.

Dans une présentation intitulée ‘Repositionner les centres technologiques pertinents pour un développement économique durable : Rôle des parties prenantes’, le professeur Emmanuel Garba du département de mathématiques de l’université de Jos a insisté sur le fait que Relevant Technology a connu un déclin dans ses opérations, ce qui est principalement attribué au sous-financement.

Il a déclaré qu’il était urgent de relancer le programme Relevant Technology par un financement adéquat. Il a ajouté que le repositionnement de Relevant Technology est un effort conjoint et une responsabilité partagée par les parties prenantes.

Le gouverneur de l’État et hôte principal, Simon Lalong, a félicité RETOSA pour cette nouvelle assemblée générale.

Il a continué que le gouvernement fait beaucoup pour améliorer les conditions des centres Relevant Technology.

“Nous avons envisagé et approuvé la formation d’un plus grand nombre d’enseignants dans le centre. Nous développons des politiques gouvernementales délibérées pour garantir que chaque ministère et chaque agence soutiennent les centres de Relevant Technology et nous réitérons l’engagement de ce gouvernement à réorganiser le Relevant Technology Board pour un plus grand impact”, a-t-il évoqué.

Relevant Technology a été créé en 1974 à Jos, dans le cadre d’une collaboration entre le gouvernement de l’État du Plateau de l’époque et une organisation internationale non gouvernementale (la Fondation Bernard Van Leer), afin de former les élèves de l’enseignement primaire, y compris les personnes handicapées, à la conception et à la construction d’équipements destinés à un usage local, en utilisant des matériaux disponibles localement.

Leave A Reply

Your email address will not be published.