Le conseiller à la sécurité nationale sollicite davantage de soutien législatif pour mettre fin à l’insécurité

Détails avec Gloria Essien, Abuja

0 53

Le conseiller à la sécurité nationale du Nigeria a appelé à plus de soutien législatif dans l’effort pour mettre fin à l’insécurité au Nigeria.

Le Major Général Babagana Mungonu (Rtd), a fait cet appel lors de la proposition de budget et de la défense avec le Comité de la Chambre sur le renseignement, à Abuja, la capitale du pays.

Il a déclaré que l’insécurité n’était pas propre au Nigeria mais qu’il s’agissait d’un défi mondial et que le Nigeria pouvait le surmonter grâce à des efforts de collaboration.

Il a toutefois appelé les législateurs à aider la communauté du renseignement à aider la population par le biais de la législation.

“Tous nos espoirs, toutes nos aspirations dépendent des actions que vous entreprendrez pour résoudre les myriades de problèmes auxquels nous sommes confrontés et je tiens à vous assurer que ces problèmes sont énormes. Les succès que nous avons enregistrés jusqu’à présent pour surmonter les défis sécuritaires, en particulier au cours des quatre ou cinq derniers mois, sont essentiellement dus aux efforts du Département des services de l’État, de l’Agence nationale de renseignement, de l’Agence de renseignement de la défense, qui ont été en mesure de fournir des renseignements opportuns aux éléments opérationnels”, a indiqué Mungonu.

Le NSA a exhorté les législateurs à mettre de côté toute autre considération concurrente et à se concentrer sur le renseignement.

Il a noté que tout tourne autour du renseignement et que le Nigeria est confronté à un large éventail de renseignements qui, s’ils ne sont pas soutenus de la bonne manière, ne peuvent être surmontés.

Il a souligné que l’administration actuelle, dirigée par le président Buhari, a l’intention de laisser derrière elle un pays sûr en 2023.

“Le président Muhammadu Buhari a le désir de transmettre à celui qui héritera de ce sur quoi il travaille actuellement, un Nigeria sûr”, a souligné Mungonu.

Un Nigeria sécurisé

Le président de la commission de la Chambre sur le renseignement, l’honorable Shaaban Sharada, a appelé à plus d’efforts pour sécuriser le Nigeria pendant et après les élections de 2023.

Il a fait remarquer que le budget total de la communauté du renseignement a été légèrement réduit.

“Ceci est le résultat de défis économiques principalement causés par l’instabilité économique mondiale par la pandémie COVID-19. La commission a demandé au ministère du Budget et de la Planification nationale d’envisager de retirer les agences de la communauté du renseignement du système de budgétisation par enveloppe afin de renforcer leur capacité opérationnelle, qui ne peut être garantie que par un financement adéquat”, a déclaré l’honorable Ibrahim.

Il a également félicité la communauté du renseignement pour les succès enregistrés ces derniers temps.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.