Abuja: vers l’amélioration de l’éducation et la santé au pays

Détails avec Hudu Yakubu, Abuja

0 117

Le Territoire de la capitale fédérale (FCTA) a établi un partenariat avec les Nations unies dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et d’autres secteurs.

Le ministre du FCT, Muhammad Bello, et le coordinateur résident et humanitaire des Nations unies au Nigeria, M. Mathias Schmale, ont procédé à la signature de l’examen annuel conjoint et le plan de travail du cadre de partenariat entre la capitale fédérale et les Nations unies pour le développement durable (FCT-UNSDPF) afin d’améliorer la prestation de services dans ces secteurs.

S’exprimant lors de l’événement qui a eu lieu dans son bureau, le ministre du FCT a félicité l’ONU pour son intervention et a donné l’assurance du soutien du FCTA aux activités de l’ONU dans le territoire.

“Franchement, je suis satisfait du soutien que nous recevons en tant que ville et en tant que territoire de la part de la famille des Nations unies, et je vous assure que nous continuerons à travailler en partenariat avec vous sur cette intervention et sur toutes les choses que vous faites pour le FCT.

“Je suis très heureux qu’un nouveau cadre de coopération soit envisagé avec le gouvernement fédéral du Nigeria et, comme d’habitude, nous espérons que vous créerez une plateforme d’opportunité pour le FCT, car nous sommes satisfaits de vos interventions et nous voulons nous associer plus étroitement avec vous.”

M. Mathias Schmale a révélé que les trois domaines de résultats et les neuf résultats de l’UNSDPF sont (1) la gouvernance, les droits de l’homme, la paix et la sécurité, (2) des services de base de qualité et équitables, et (3) une croissance et un développement durables et inclusifs. Il a également révélé que l’ONU était sur le point de signer un nouveau cadre de coopération avec le gouvernement fédéral.

Le chef du Secrétariat de la planification économique, de la génération de revenus et des PPP, M. Agboola Lukman Dabiri, a expliqué que les résidents du FCT bénéficieraient en fin de compte de nombreux avantages du partenariat avec les Nations unies.

“Tout d’abord, il y a l’opportunité d’être parmi les quatre États à être choisis au Nigeria. Il y a beaucoup à gagner en termes d’amélioration des installations. Le FCT est actuellement surchargé en raison du nombre de personnes qui arrivent sur le territoire. La santé, l’éducation et même l’assainissement sont mis à rude épreuve. Ce type de soutien contribue grandement à relever nos défis à cet égard et les habitants ont beaucoup à gagner.”

Dabiri a également ajouté qu’une composante majeure de l’accord reposait sur le développement des capacités.

“La priorité absolue parmi les projets approuvés est le renforcement des capacités. Cela a beaucoup d’importance car cela montre qu’il y a un bon avenir pour nous. Il ne s’agit pas toujours de mettre de l’argent, de construire des routes et d’autres installations. Il faut aller de pair avec le renforcement des capacités, c’est-à-dire l’entretien de ces routes et installations et la manière dont nous pouvons les maintenir à l’avenir”.

Les domaines de renforcement des capacités, a-t-il déclaré, comprennent le soutien aux centres de soins de santé primaires, la formation des responsables médicaux, la formation sur les droits de l’enfant et les installations pour améliorer les écoles.

Étaient présents à la cérémonie de signature, le secrétaire permanent de la FCTA, M. Olusade Adesola, le chef de cabinet du ministre, Malam Bashir Mai-Bornu, le secrétaire à l’éducation, Hon. Sani El-Katuzu, le secrétaire à la santé et aux services sociaux, Dr Abubakar Tafida, le représentant adjoint de la FAO au Nigeria, M. David Fehintola et d’autres responsables de la FCTA et des Nations unies.

Leave A Reply

Your email address will not be published.