Elections 2023 : Un professeur demande aux journalistes de réaliser des reportages honnêtes et professionnels

Détails avec Olubunmi Osoteku, Ibadan

0 112

Un professeur a demandé aux journalistes d’être professionnels et honnêtes dans leurs reportages sur les élections de 2023, décrivant le rôle des médias pendant les élections comme une partie vitale de la démocratie et un gardien incontestable de la Constitution.

Le professeur Olumuyiwa Popoola, vice-chancelier adjoint de l’Université Ajayi Crowther (ACU), dans l’État d’Oyo (sud-ouest du Nigeria), a fait cette déclaration lors d’une conférence donnée à l’occasion de la célébration de la Semaine de la presse 2022 de l’Union nigériane des journalistes, chapelle de l’information (NUJIC), dans l’État d’Oyo.

L’événement, qui s’est tenu à la Chambre des chefs, Secrétariat, Agodi, Ibadan, avait pour thème “2023 : Le rôle des médias comme chien de garde et gardien des élections générales”.

Le professeur Popoola, qui était représenté par le Dr Matthew Oni, maître de conférences au département des communications et des médias de l’ACU d’Oyo, a souligné qu’en tant que chien de garde et gardien des élections générales de 2023, les médias, opérant en terrain connu, s’acquitteraient de leur devoir légitime.

Ce devoir, a-t-il dit, a été garanti par la Constitution de 1999 de la République fédérale du Nigeria et validé par la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, entre autres articles juridiques, qui soutiennent la liberté d’information.

“Les médias n’existent pas dans un vide et c’est cette existence contextuelle qui a un impact sur leurs fonctions en termes d’efficacité et de justesse des informations.

“Les médias ne peuvent fonctionner de manière optimale sans un degré raisonnable de liberté.

“Votre devoir en tant que journaliste doit cependant être guidé par les différentes lois et l’éthique qui régissent votre profession.

“Les journalistes doivent comprendre que leur rôle de chien de garde et de gardien de l’information implique qu’ils doivent être aussi irréprochables que possible”, a-t-il ajouté.

Dans son discours de bienvenue, le président du NUJIC, le camarade Ismail Fasasi, a exhorté les journalistes à être plus professionnels et à s’abstenir de rapporter des informations fausses, infondées, diffamatoires et scandaleuses.

Il leur a demandé de toujours vérifier les informations et de ne pas rapporter des sujets susceptibles de provoquer des violences avant, pendant et après les élections.

Le camarade Fasasi a exhorté les membres à continuer à soutenir son administration car leurs contributions contribueront grandement au repositionnement du NUJIC.

“Lorsque moi et mes membres de l’exécutif avons pris la tête du NUJIC en octobre de l’année dernière, nous nous sommes engagés à ce que notre administration repose sur quatre programmes majeurs :

“Ceux-ci comprennent la restauration du dynamisme qui a fait la fierté de notre chapelle, l’amélioration de l’aide sociale pour les membres, le renforcement des capacités et la formation des membres, ainsi que la promotion de la responsabilité collective, de l’intégrité et de l’obligation de rendre des comptes.

“Je suis heureux d’informer nos invités que toutes ces promesses ont été tenues depuis le premier jour de notre mandat”, a déclaré M. Fasasi.

Pour sa part, le président de la NUJ, Conseil de l’État d’Oyo, le camarade Ademola Babalola, qui était représenté par le vice-président, le camarade Seye Ojo, a exprimé son appréciation aux participants, révélant que la nouvelle administration de la section de l’État d’Oyo de la NUJ apporterait davantage de dividendes à la communauté des journalistes.

L’un des lauréats de l’événement, le secrétaire exécutif de l’Agence d’assurance maladie de l’État d’Oyo, le Dr Sola Akande, qui a dédié son prix au peuple, a exprimé sa reconnaissance pour le prix et a enjoint les citoyens de l’État à prendre le régime d’assurance maladie plus au sérieux.

“Le régime d’assurance est conçu pour toucher la plupart des gens, notamment les pauvres. Et nous disposons de plusieurs plateformes pour les atteindre.

“Notre régime conventionnel, le Basic Healthcare Provision Fund, le fonds créé par Son Excellence, le gouverneur de l’État d’Oyo, de sa propre poche, a pour but de fournir une assurance maladie aux pauvres, aux vulnérables, aux indigents de la société et ce sont eux les champions”, a indiqué M. Akande.

Les autres personnes récompensées étaient le vice-président de la Chambre d’assemblée de l’État d’Oyo, l’honorable Muhammad Fadeyi, le commissaire à l’information, le Dr Wasiu Olatunbosun, et le président exécutif de l’Oyo State Universal Basic Education Board, le Dr Nureni Adeniran.

Ont également été honorés le chef de presse du gouverneur Makinde, M. Taiwo Adisa, l’assistant spécial du gouverneur pour les nouveaux médias, M. Tunde Momoh et le comptable général de l’État d’Oyo, Alhaji Abdul Gaffar Bello.

Le représentant de l’Olubadan d’Ibadanland, Oba Lekan Balogun (à gauche) et le président du NUJIC, le camarade Ismail Fasasi, lors de la célébration de la Semaine de la presse 2022 du NUJIC.

L’événement, auquel a assisté l’Olubadan d’Ibadanland, Oba Lekan Balogun, en tant que père royal du jour, a également été honoré par des fonctionnaires, des politiciens, des technocrates, des éducateurs et d’autres chefs traditionnels.

Leave A Reply

Your email address will not be published.