Du succès enregistré en matière de production agricole incrémentale au Nigéria

0 278

Selon le projet de développement agro-pastoral de l’État de Kano (KSADP)/Sasakawa Africa Association (SAA), Nigeria, les efforts du gouvernement de l’État de Kano pour actualiser le potentiel agricole et l’autosuffisance en matière de sécurité alimentaire donnent rapidement les résultats souhaités.

S’exprimant lors de la conférence de presse, le coordinateur du projet KSADP/SAA, Abdulrasheed Hamisu Kofar-Mata, de l’intervention agricole financée par la Banque islamique de développement (BID), a souligné qu’avec des histoires de réussite émanant des bénéficiaires dans diverses chaînes de valeur, Kano est en train de devenir fort dans la production de cultures et le développement amélioré de l’agro-business.

Cependant, Abdulrasheed, qui a donné un compte-rendu de la mise en œuvre de la vulgarisation agricole à la fin du champ médiatique du KSADP/SAA, a noté que l’intervention au cours des deux dernières années a réussi à engager environ 270 000 bénéficiaires sur les 450 000 ciblés dans les 44 zones de gouvernement local de l’État.

Selon le coordinateur du projet, 114 719 agriculteurs ont été formés aux pratiques agronomiques et ont bénéficié d’interventions visant à améliorer leur production.

Parmi les techniques touchées figurent les modèles de plantation axés sur les chaînes de valeur des produits de base, l’application d’engrais et l’espacement des transplantations, entre autres techniques.

Plus précisément, M. Abdulrasheed s’est félicité du fait que le bilan des réalisations indique une augmentation de 839 778 tonnes de céréales, soit 99 % de l’objectif total de 850 tonnes.

Il a expliqué que le KSADP et le partenaire technique SAA Nigeria, travaillent en collaboration avec l’IITA et l’ICRISAT et huit sociétés semencières partenaires pour renforcer la multiplication des semences pour les agriculteurs.

Il a noté l’injection de 12 tonnes métriques de semences de base, de 8 tonnes métriques de semences de sélection et de 1000 tonnes métriques de semences certifiées de haute qualité déployées pour assurer la diffusion dans les zones de production désignées.

”Au total, 588 pulvérisateurs sous contrat ont été formés et dotés de kits de démarrage et de protections individuelles. Les preuves de leur action sont perceptibles sur l’ensemble de nos sites agricoles.

”En outre, nous avons investi massivement dans la technologie, tant dans les opérations de pré-récolte que de post-récolte, ce qui inclut les ajouts de valeur et les liens avec le marché.

”Nous avons fourni 140 semoirs améliorés, 97 machines à repiquer le riz, 244 pompes à eau, 15 épierreuses de riz, 190 équipements d’étuvage, 15 abris pour le maïs, 15 moulins à marteaux, 11 motoculteurs, 201 applicateurs d’engrais, 5000 caisses en plastique consignées pour les producteurs de tomates, 94 kiosques et packs de démarrage pour les stockeurs d’intrants agricoles, 3 installations modernes de stockage des oignons, 440 équipements de soutien à la génération de revenus pour les femmes dans 44 zones de gouvernement local,” a-t-il affirmé.

Entretemps, le coordinateur d’État du KSADP, Malam Ibrahim Garba, a expliqué que l’intervention de 90 millions de dollars US couvre le développement de l’agriculture et des infrastructures à Kano.

M. Garba a souligné que l’agence de vulgarisation agricole de l’État s’occupe d’autres composantes, au-delà des cultures et des légumes, du projet ancré par le KSADP/SAA.

Leave A Reply

Your email address will not be published.