Projets de développement agricole: distribution des semences et des pesticides

0 221

Dans le cadre des efforts déployés pour que le pays échappe à la pénurie alimentaire, l’Institut national de recherche horticole (NIHORT) d’Ibadan, dans l’État d’Oyo, a distribué des semences d’okro et des pesticides brevetés et produits par l’institut à des représentants de projets de développement agricole (ADP) et d’organisations non gouvernementales des États d’Oyo, d’Osun et d’Ogun.

Le ministre de l’agriculture et du développement rural (FMARD), Dr Mohammed Mahmood Abubakar, qui a distribué les intrants lors d’une visite de travail à l’institut, a noté que le ministère se lancera dans l’agriculture de saison sèche à partir de ce mois-ci, dans le cadre de plans visant à s’assurer que le pays ne connaisse pas de pénurie alimentaire.

Abubakar a précisé : “Nous ne manquons pas de nourriture en ce moment. Nous avons de la nourriture dans le pays, je vous le dis catégoriquement, et nous ferons en sorte qu’il n’y ait pas de pénurie alimentaire. Nous faisons beaucoup ; nous allons commencer l’agriculture de saison sèche ce mois-ci et nous prévoyons d’intensifier cela. M. le Président est très favorable à ce ministère. Nous savons tous que lorsqu’il est entré en fonction, l’agriculture a progressé et qu’elle est devenue le secteur numéro un, contribuant de manière significative au produit intérieur brut (PIB) du pays”.

Cependant, le ministre a assuré aux Nigérians que le gouvernement fédéral continuerait à augmenter la capacité des instituts de recherche tout en exprimant sa joie devant les nouveaux produits créés à l’institut. “L’agriculture d’aujourd’hui est une question de recherche, d’innovation et de science. Dans l’agriculture, dans son ensemble, nous parlons de pratiquer une agriculture intelligente, et une agriculture numérique basée sur la technologie. Tous les instituts de recherche ont tant à offrir, en particulier le NIHORT. Je suis impressionné par l’éventail de produits que cet institut produit. Tout à l’heure, j’ai vu un oranger qui va produire trois oranges différentes sur un seul arbre, c’est étonnant et incroyable. Je suis heureux d’être venu ici. Nous venons d’obtenir une dérogation pour employer davantage de chercheurs, de développeurs et de personnes d’origine scientifique, ce qui contribuera à stimuler la recherche et le développement”, a-t-il ajouté.

En outre, le directeur exécutif du NIHORT, Dr Muhammed Attanda, a décrit l’initiative comme un rituel annuel, qu’ils observent régulièrement pour entendre les agriculteurs sur les semences produites par l’institut.

“Il s’agit d’un rituel annuel entrepris par l’institut. C’est ce qu’on appelle l’examen par paire ; nous l’entreprenons dans le système de recherche agricole afin d’entendre ce qu’ils ont à dire. Si ces semences sont bonnes, ils reviendront ici l’année prochaine et nous le diront noir sur blanc”, a-t-il évoqué.

De son côté, le président de l’Association des agriculteurs pour le développement agricole de l’État d’Oyo, Alhaji Salihu Imam, qui a salué le geste de l’institut, a souligné : “NIHORT est le seul institut qui fournit aux agriculteurs des champs gratuits de 30 à 40 hectares pour planter leurs cultures obligatoires.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.