Cancer du sein : l’État du Niger insiste sur la nécessité de procéder à des examens réguliers

Détails avec Abdul Mohammed Isa

0 141

L’épouse du gouverneur de l’État du Niger, dans le Nord-centre du Nigeria, Dr Amina Abubakar Sani Bello, a conseillé aux femmes de se soumettre à un examen régulier des seins afin d’éviter tout risque de cancer du sein.

Dr Amina Abubakar Bello a fait cette déclaration par l’intermédiaire de son porte-parole Rabi Sarki Bello, lors de la journée de sensibilisation au cancer du sein, organisée par la Fondation Pink Hope.

L’épouse du gouverneur de l’État du Niger, qui est la propriétaire de la Raise Foundation et l’ambassadrice de la Pink Hope Foundation, a noté : “Le cancer du sein est l’une des maladies les plus meurtrières chez les femmes et peut être totalement guéri s’il est détecté à un stade précoce”.

“La plupart des femmes ont peur de faire face à la réalité en ne se rendant pas à l’hôpital pour un traitement médical, mais en recourant à la médecine traditionnelle, qui cause souvent plus de dommages.

Dr Amina, qui a également appelé les femmes à se soumettre à l’auto-examen du cancer du sein, au dépistage et à d’autres traitements médicaux, car la détection précoce est moins coûteuse et permet de sauver des vies, a expliqué que les femmes âgées de 45 à 54 ans devraient passer une mammographie chaque année, tandis que les femmes âgées de 55 ans devraient passer un dépistage bisannuel.

Elle a également recommandé aux femmes présentant un risque élevé de cancer du sein en raison de certains facteurs de passer une IRM et une mammographie chaque année.

Tout en félicitant la Fondation Pink Hope pour le maintien du programme de sensibilisation au cancer du sein au fil des ans, Amina Abubakar Bello a exhorté les participants au programme à transmettre les connaissances acquises à d’autres personnes à la base.

Leave A Reply

Your email address will not be published.