”Le Nigéria peut lutter contre la pauvreté à travers la sécurité alimentaire” (Gouverneur de l’État de Kwara)

0 221

Le gouvernement de l’État de Kwara a fait valoir que le Nigeria et l’Afrique pourraient facilement briser les chaînes de la pauvreté grâce à des investissements appropriés dans la sécurité alimentaire et divers programmes de protection sociale qui pourraient directement mettre de l’argent dans les poches de ceux qui en ont besoin.

Le gouverneur, Alhaji AbdulRahman AbdulRazaq, a fait cette déclaration lundi à Ilorin lors d’une réunion avec la Banque islamique de développement (BIsD), dirigée par M. Javed Khan, au siège du gouvernement.

Selon AbdulRazaq, grâce à ses programmes de sécurité sociale, comme Owo Arugbo et Owo Isowo, entre autres, l’administration a continué à promouvoir les petites entreprises et à sortir les gens de la pauvreté.

Abordant le programme national de sécurité alimentaire, le gouverneur a noté que tout doit être fait pour développer les chaînes de valeur agricoles telles que celle qui est soutenue par la banque. Kwara, Kebbi, Kano et Ekiti ont été identifiés pour bénéficier de la première phase du programme qui est financé par la BIsD.

“Le défi global créé par le COVID-19 subsiste toujours. Nous avons un énorme problème au niveau mondial, pas seulement au Nigeria, qui a affecté la sécurité alimentaire dans le monde entier. L’Afrique, et notamment le Nigeria, est prête à nourrir le monde. Nous avons les terres et tout ce qu’il faut pour y parvenir. Mais nous devons être organisés. Et ce sont des projets comme celui-ci qui nous mettront sur la bonne voie pour nourrir le monde dans tous les domaines. Le fait que vous ayez envoyé une équipe à Kwara pour vous assurer que vous avez une approche pratique du programme est une chose sérieuse.  Notre plan décennal de transformation agricole montre le sérieux que notre administration attache à l’agriculture et à ses chaînes de valeur. L’avenir pour nous, c’est l’agriculture et l’agroalimentaire. Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre État. Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre État. Grâce à votre engagement et à la sincérité de vos intentions, soyez assurés que notre équipe est prête et très sérieuse dans ce projet, car nous n’avons pas de pétrole à Kwara, l’agriculture fait partie de ce que nous envisageons pour nous soutenir. Nous devons et nous pouvons briser les chaînes de la pauvreté grâce à l’agriculture”, a-t-il révélé.

Khan, pour sa part, a évoqué : “En tant que procédure, nous sommes ici juste pour confirmer, et nous avons obtenu la confirmation de l’équipe concernée ici, que tout ce qui est conçu est conforme aux besoins et aux exigences de l’État du Kwara. Nous sommes ici pour écouter tous les techniciens s’ils ont besoin d’ajouter ou de supprimer quelque chose. C’est un projet pour les habitants du Kwara. Ce que j’ai vu au cours des derniers mois, depuis que j’ai rejoint l’équipe nigériane à Abuja, c’est qu’il y a beaucoup de potentiel non seulement au Kwara mais aussi dans de nombreux autres États. Mais il faut exploiter ce potentiel pour en tirer de plus grands bénéfices. Comment pouvons-nous en profiter ? Nous devons travailler ensemble pour atteindre les objectifs fixés”, a-t-il souligné.

Le commissaire à l’agriculture et au développement rural, Abdulateef Gidado Alakawa, a insisté sur le fait que le Kwara rejoindrait trois autres États – Kano, Kebbi et Ekiti – qui ont été répérés dans la première phase du projet, et a attribué le choix du Kwara et des autres États à l’engagement de leur gouvernement envers le secteur agricole dans leurs États respectifs.

Leave A Reply

Your email address will not be published.