Vers l’accélération du déploiement des technologies émergentes au Nigeria

Détails avec Na'ankwat Dariem, Abuja

0 362

La Commission nigériane des communications (NCC) a annoncé qu’elle ne cessera pas de promouvoir les technologies émergentes pour dynamiser les entreprises et le secteur des télécommunications au profit de la population.

Le vice-président exécutif de la NCC, le professeur Umar Danbatta, a fait valoir cela dans un communiqué publié par le directeur des affaires publiques de la Commission, M. Reuben Muoka, après la conférence Cyberchain Abuja 2022.

Selon le professeur Danbatta :“Le secteur des télécommunications a été un stimulant essentiel des activités économiques nigérianes, transformant la façon dont les gens vivent et travaillent, et augmentant l’efficacité dans d’autres secteurs de l’économie”.

Il a expliqué que “la Commission s’est engagée à favoriser le déploiement et l’adoption de technologies émergentes telles que l’Internet des objets (IoT), l’utilisation de la valeur des Big Data, Blockchain, la robotique et la réalité virtuelle, FINTECH, l’intelligence artificielle (AI) et la télémédecine, entre autres, afin de stimuler la contribution accrue du secteur à l’économie.”

Le professeur Danbatta pense qu’“il est également réjouissant que les télécommunications aient été un catalyseur de la croissance économique et du développement du Nigeria, car elles contribuent de manière substantielle au produit intérieur brut (PIB)”.

“De 500 millions de dollars d’investissements dans le secteur en 2001, l’industrie des télécommunications a enregistré plus de 70 milliards de dollars d’investissements à ce jour, tandis que la croissance du secteur a été phénoménale, passant de quelque 400 000 lignes téléphoniques fonctionnelles en 2001 à plus de 209 millions d’abonnements mobiles actifs, atteignant une télédensité de 110 % en août 2022.

“Le secteur a fourni plus de 500 000 emplois formels et informels aux Nigérians. D’une contribution insignifiante au PIB en 2001, le secteur des télécommunications, au dernier trimestre de 2021, a contribué à 12,61 % du PIB, tandis que le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC), en tant que groupe, a également contribué à 18,44 % du PIB au deuxième trimestre de 2022.

“Pour que notre pays puisse tirer pleinement parti de toutes ces technologies émergentes de manière à stimuler la croissance de notre économie nationale, la NCC accorde la priorité à l’amélioration et à l’expansion de l’infrastructure à large bande et au déploiement de nouvelles technologies telles que la cinquième génération de communication mobile (5G). Les efforts que nous déployons dans ce domaine faciliteront la réalisation des objectifs fixés par la politique d’économie numérique du gouvernement fédéral”, a-t-il révélé.

Le professeur Danbatta a noté qu’avec la transformation numérique rapide par le secteur des télécommunications, le pays serait en meilleure position pour créer une économie alternative pour la diversification, l’innovation et la créativité dans le commerce électronique et l’entrepreneuriat numérique. Il a ajouté que cela permettrait à un grand nombre de personnes de devenir autonomes et indépendantes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.