Pour faciliter les exportations au Nigéria, la NPA met en service un nouveau terminal de traitement

Détails avec David Adekunle, Lagos.

0 190

L’autorité portuaire du Nigéria (NPA), a inauguré un nouveau terminal de traitement des exportations: Diamond Star Export Processing Terminal, afin d’éliminer les retards indus des produits d’exportation nigérians à l’étranger.

Le directeur général de la NPA, Mohammed Bello-Koko, s’exprimant lors de la mise en service dans l’État de Lagos, dans le Sud-ouest du Nigeria, a expliqué que le “Diamond Star Export Processing Terminal”, qui servira de point d’entrée pour le traitement de tous les conteneurs destinés à l’exportation entrant dans les ports de Lagos, est une démonstration de l’importance que l’agence accorde au traitement rapide et prioritaire des cargaisons d’exportation dans sa tentative de rendre les exportations nigérianes compétitives sur le marché mondial.

Selon Bello-Koko : “Cette initiative témoigne de l’engagement de la NPA dans la mise en œuvre du plan d’action national sur l’agro-exportation et de la volonté du gouvernement fédéral du Nigeria de diversifier l’économie nationale en passant des exportations pétrolières aux exportations non pétrolières.

“L’Autorité se positionne ainsi pour insuffler une plus grande efficacité dans la logistique entourant l’entrée des boîtes d’exportation dans les ports et leur chargement éventuel sur les navires de haute mer.

“Le lancement de ce terminal et d’autres terminaux place également le Nigeria dans une position stratégique pour optimiser les avantages inhérents à l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (Zleca).

“La nécessité des terminaux de traitement des exportations (EPT) est soulignée par les limites des installations portuaires actuelles dans la région de Lagos, qui fonctionnent au-delà de leur capacité de traitement des marchandises.

“Les EPT sont donc des zones d’attente, situées dans les États de Lagos et d’Ogun, pour aider les exportateurs à préparer leur arrivée aux terminaux portuaires, compte tenu des problèmes de gestion du trafic qui se posent à Lagos.

“Le Conseil nigérian de promotion des exportations (NEPC) a été notre partenaire technique tout au long de cette aventure et nous lui en sommes très reconnaissants. Nous travaillons également à l’heure actuelle à l’intégration du CBN NXP dans le régime d’appel électronique et avons progressé dans la discussion pour rendre ce régime opérationnel en utilisant l’appel électronique comme passerelle.

“Comme nous pouvons tous le constater, le Contrôleur général des douanes du Nigeria, en réponse à la demande de l’Autorité, a gracieusement mis en place un Commandement des exportations pour soutenir les efforts du gouvernement fédéral à cet égard.

“Nous travaillons également actuellement à l’intégration de l’acheminement de barges et de trains pour boucler la boucle en collaboration avec les douanes nigérianes.

“La NPA n’ignore pas l’existence d’entrepôts d’exportation traitant des produits manufacturés. Nous allons travailler avec le commandement des exportations du NCS pour mettre en place des modalités transparentes qui régiront cet aspect.

“Pour les opérateurs de terminaux, les compagnies maritimes et les autres parties prenantes, vous avez été informés de la procédure à suivre pour assurer le succès du plan d’action national du gouvernement fédéral pour le développement de l’agro-exportation dans le pays. Il vous incombe d’assurer une stricte conformité à cet égard”.

Le coordinateur zonal de la zone A de l’ACG, Adeyanju Aremu, s’exprimant au nom du contrôleur général de la douane nigériane (NCS), a révélé que le siège du service a mis en place un commandement des exportations pour s’assurer que les exportations agroalimentaires bénéficient de la plus grande attention.

Aremu a également précisé : “Le contrôleur Babandede a été affecté ici pour assurer le succès de cette nouvelle installation.

“A la douane nigériane, nous sommes convaincus que les terminaux de traitement des exportations serviront l’objectif pour lequel ils ont été créés. La motivation derrière la mise en place de cette installation est d’éradiquer les délais associés à nos cargaisons d’exportation, et avec l’équipe postée ici par le siège des douanes et la collaboration attendue des parties prenantes, nous nous attendons à ce que cette initiative soit un succès.”

Prenant également la parole, le directeur général de Diamond Star Export Processing Terminal, M. Olatunji Baale, a révélé que la société apporte compétence, capacité et service rapide au traitement des cargaisons d’exportation du Nigeria.

“Nous apportons compétence, capacité, service rapide et engagement continu avec nos clients. Notre objectif est de garantir une livraison plus rapide des boîtes d’exportation sur les navires afin de réduire le rejet des cargaisons nigérianes à l’étranger. Toutes les agences gouvernementales nécessaires sont présentes et, grâce à un investissement massif et continu de notre part, nous espérons réduire le déséquilibre de l’écart entre les importations et les exportations”, a conclu M. Baale.

Leave A Reply

Your email address will not be published.