Le secteur minier au Nigéria, une priorité pour le président Buhari

Cyril Okonkwo depuis Abuja.

0 322

Le gouvernement nigérian donne la priorité au secteur minier et sidérurgique afin qu’il catalyse la vision d’industrialisation du pays.

C’est ce qu’a révélé le président Muhammadu Buhari mardi lors de l’ouverture de la sixième édition de la Semaine minière du Nigeria, tenue au Centre de conférence international d’Abuja.

Organisée par le ministère des mines et du développement de l’acier, la sixième édition de la semaine minière du Nigeria a pour thème : “Débloquer le potentiel minier du Nigeria par la collaboration”.

Le président Buhari, qui était représenté par le vice-président Yemi Osinbajo, a noté que la vision de son administration pour une nation industrialisée ne serait pas réalisée sans un secteur sidérurgique dynamique.

Il a expliqué que c’est dans ce but que son administration s’est efforcée de résoudre tous les problèmes qui entravent le plein fonctionnement du complexe sidérurgique d’Ajaokuta dans l’État de Kogi.

“Nous sommes conscients de l’énorme demande d’acier et de fer sur nos marchés nationaux et dans la sous-région.

“C’est pourquoi nous avons donné la priorité à la résolution de tous les défis qui entravent la pleine exploitation de la société sidérurgique d’Ajaokuta.

“À cette fin, un conseiller en transaction a été nommé pour mettre en concession l’entreprise d’acier à Ajaokuta et la compagnie minière de minerai de fer nigériane à Itakpe.

“Le processus de sélection est en cours. Notre engagement est de briser la poisse et de réaliser le rêve d’un secteur sidérurgique dynamique.”

Modification des indices

Selon le président Buhari, les indices de développement du secteur évoluent rapidement, ce qui se traduit par l’augmentation de la génération de revenus et de l’intérêt des investissements dans le secteur.

“Le Nigeria, pour la première fois, possède une mine d’or de classe mondiale à Segilola, dans l’État d’Osun, exploitée par Thor Exploration.

“Eta Zuma Mining and Industries Limited et Mosra Enerji exploitent également des mines et répondent aux besoins en charbon des cimenteries Dangote et Bua Cement.

“Dans l’industrie sidérurgique, African Natural Resources and Mines Limited, propriétaire de l’aciérie intégrée de Kagarko, est sur le point de produire de l’acier liquide à partir de sa mine de fer dans l’État de Kaduna.”

Le président Buhari a ajouté que plusieurs autres investisseurs sont à différents stades de mon développement dans diverses régions du Nigeria.

Il a exprimé l’espoir que ces étapes stratégiques permettront de susciter davantage d’investissements miniers dans le pays.

“Je suis fermement convaincu que ce secteur, lorsqu’il sera pleinement développé, dépassera les autres secteurs de l’économie en termes de recettes d’exportation et de création d’emplois bien rémunérés et d’opportunités.

“En outre, il stimulera la croissance industrielle en tant que source locale de matières premières et améliorera la qualité de vie des communautés rurales”, a révélé le président.

Soulignant que son administration a conçu et suivi une route complète pour la croissance et le développement du secteur minier nigérian, le président Buhari a précisé que son administration a engagé plus de ressources pour le développement du secteur minier que tout autre gouvernement dans l’histoire du pays.

Activités thématiques

Le Chef de l’Etat a énuméré ce qu’il a décrit comme des activités thématiques du ministère des mines et du développement de l’acier et d’autres parties prenantes pour créer un environnement propice aux investissements dans le secteur.

L’une de ces activités est le déploiement d’une application numérique au bureau du cadastre minier, à Abuja, et dans ses bureaux des six zones géopolitiques du pays pour l’octroi et l’administration des titres miniers.

“L’intensification de la collecte, du stockage et de la diffusion des informations géologiques est également d’un grand intérêt. Cela a conduit à l’augmentation des découvertes de minéraux dans le pays et à la délivrance de permis d’exploration aux mineurs.

“Nous devons également apprécier le retour des données géologiques générées au Nigeria avant l’indépendance par la British Geological Survey Agency. La disponibilité de ces données dans le Centre national de géodonnées récemment créé au sein de l’Agence nigériane d’études géologiques est un grand coup de pouce pour le secteur.

“L’organisation des mineurs informels en groupes de travail productifs est une autre activité marquante.

“Le ministère a renforcé la formalisation des activités minières et stimulé le développement en aval en créant un centre de commercialisation des pierres précieuses et des bijoux dans l’État d’Oyo, l’usine de traitement du minerai d’or dans l’État de Kogi, un souk de l’or dans l’État de Kano, et en construisant une usine de barytine dans l’État de Cross Rivers d’une usine de kaolin à Bauchi et d’une usine de traitement du plomb et du zinc dans l’État d’Ebonyi.”

Selon lui, ces grappes visent à fournir des opportunités économiques directes et indirectes à de nombreux Nigérians.

Le ministre des Mines et du Développement de l’acier, Olamilekan Adegbite, a intimé que le ministère s’est efforcé de cristalliser diverses stratégies pour remédier au manque de données géologiques, à la faible capacité institutionnelle à gouverner le secteur, à la faible génération de revenus, à l’exploitation minière informelle, aux problèmes communautaires et aux litiges prolongés concernant les actifs sidérurgiques nationaux.

Il a souligné que le “soutien et l’orientation sans précédent” que le Président Buhari et l’Assemblée nationale ont donné au ministère lui ont permis d’accomplir certaines réalisations qui ont défini une trajectoire de croissance pour le secteur minier nigérian.

Le président du Sénat, Ahmad Lawan, représenté par le président de la commission sénatoriale sur les mines, Tanko Al-Makura, a évoqué que l’exploitation minière est une alternative de revenu clé, appelant à l’augmentation des investissements dans le secteur.

Dans son message de bonne volonté, le président intérimaire de l’Association des mineurs du Nigéria, Musa Muhammad, a réitéré que, depuis six ans, la Semaine minière du Nigéria offre une plateforme pour critiquer les défis miniers nationaux, les étapes du développement, les potentiels et les opportunités émergentes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.