Rencontre à Imo : le dirigeant nigérian exhorte la police à demeurer apolitique

Propos recueillis par Timothy Choji, Owerri

0 179

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a exhorté les forces de police à rester apolitiques, fermes et loyales aux valeurs démocratiques.

Il a également chargé la police de mettre au point des plans opérationnels qui garantiront une issue crédible aux élections générales en 2023.

Le président a donné ce conseil lundi en déclarant l’ouverture d’une conférence et une retraite de trois jours pour les officiers supérieurs de la police à Owerri, la capitale de l’État d’Imo.

Il a demandé à la police d’examiner les menaces actuelles et évolutives en matière de sécurité interne, car elles peuvent avoir un impact sur des élections pacifiques et réussies.

“Comme je l’ai souvent observé, les élections sont locales, et ce n’est que lorsque les votes comptent vraiment que la foi des citoyens dans le processus démocratique peut être démontrée et la légitimité du gouvernement assurée.

“Le meilleur moyen d’y parvenir est d’organiser des élections bien contrôlées et des opérations de sécurité impartiales, fermes et professionnelles.

“C’est ce que, en ce jour et cette occasion, je charge les forces de police nigérianes de fournir à la nation lors des élections générales de 2023.

“Je demande donc à l’inspecteur général de la police de maintenir ses normes de leadership afin de garantir un terrain de jeu équitable et un espace public sécurisé pour que les citoyens puissent exercer librement leur droit de vote et que le résultat des élections soit le véritable reflet des choix des citoyens”, a-t-il lancé.

Soutien total

Assurant la police de son soutien total et de ses encouragements à l’approche des élections en 2023, le Président s’est réjoui que les réformes entreprises sous sa direction portent leurs fruits, les membres de la police faisant preuve de normes professionnelles, éthiques et opérationnelles élevées, comme en témoignent leurs performances dans les opérations de sécurité intérieure.

Citant le comportement de la police lors des récentes sorties électorales hors saison dans certains États, le Président Buhari a noté:

“Mon souhait est de restaurer la primauté de la police afin de rétablir la confiance du public et le professionnalisme.

“Ma vision est également de léguer à la nation une force de police non seulement modernisée, mais également bien financée, équipée de manière adéquate et réorientée de façon appropriée afin de contrôler efficacement notre démocratie et de garantir un ordre de sécurité interne stable dans le cadre d’un État de droit dirigé par les citoyens, axé sur la technologie et guidé par des modèles de police basés sur le renseignement.

“Je suis convaincu que, grâce à nos initiatives de réforme, nous avons jeté des bases solides pour restaurer la compétence opérationnelle et l’efficacité professionnelle de la police.

“Je suis également heureux de constater que notre police, conformément à mes visions démocratiques, et en signe de l’impact positif de ces réformes, a récemment fait preuve de normes professionnelles, éthiques et opérationnelles élevées, comme en témoignent ses performances dans les opérations de sécurité interne et lors des récentes sorties électorales hors saison dans les États d’Edo, d’Anambra, d’Ekiti et d’Osun.”

Le président a donc félicité la direction de la police et tous les officiers, soulignant la nécessité de reproduire le même exploit lors des prochaines élections.

Il a noté que ce n’est qu’en agissant de la sorte que “la police peut vraiment être définie comme étant non seulement les vrais amis des citoyens, mais aussi comme des partenaires fiables et dignes de confiance pour faire avancer notre parcours démocratique”.

Scrutins crédibles

Le président Buhari a également profité de l’occasion pour réaffirmer son engagement à mettre en place un processus d’élections libres, équitables, transparentes et crédibles grâce auxquelles les Nigérians pourront élire les dirigeants de leur choix.

Selon lui, son administration avait donné la priorité à des réformes essentielles au sein des forces de police nigérianes afin de les repositionner pour qu’elles puissent remplir efficacement leurs mandats de sécurité interne et de gouvernance démocratique, en collaboration avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et d’autres agences stratégiques dans le processus électoral.

Énumérant certaines des réalisations enregistrées en vue de la mise en place d’un système de maintien de l’ordre efficace et d’un processus électoral crédible, le président a rappelé qu’il avait approuvé le projet de loi sur le fonds d’affectation spéciale de la police nigériane afin de fournir un cadre juridique pour un régime de financement amélioré de la force.

De même, il a souligné que le projet de loi sur l’Académie de police du Nigeria avait été promulgué, accordant une reconnaissance statutaire à l’institution et la mettant en position de réaliser ses programmes de développement de la main-d’œuvre jeune et futuriste.

Le président Buhari a également fait état de l’approbation d’un nouveau régime de rémunération et de protection sociale adapté, qui aligne la rémunération du personnel de police sur les exigences de ses fonctions essentielles.

Il a ajouté que des fonds ont été débloqués pour soutenir le recrutement de dix mille agents de police par an, afin de combler l’important déficit de main-d’œuvre au sein de la police.

“En outre, j’ai approuvé l’adoption du modèle de police communautaire comme stratégie de sécurité interne du pays et les fonds nécessaires ont été débloqués pour mettre en œuvre cette initiative.

“Des fonds d’intervention spéciaux ont également été approuvés pour répondre aux initiatives opérationnelles et de développement des capacités de la police. Dans le cadre du projet de réingénierie de la Force, le gouvernement fédéral travaille actuellement avec certains partenaires de développement pour renforcer le programme de réforme de la police”, a-t-il informé.

Le président Buhari a félicité le gouverneur Hope Uzodinma de l’État d’Imo pour son soutien exemplaire au gouvernement fédéral en matière de gouvernance de la sécurité, illustré par l’accueil de l’événement policier dont le thème était “L’impératif d’une police nigériane” : “L’impératif d’un plan stratégique de la police nigériane pour des élections pacifiques”.

Prenant également la parole, le gouverneur Uzodinma a demandé à la police de veiller à ce que le plan stratégique pour les élections générales de 2023 rende obligatoire pour tous les candidats de prêter un serment dénonçant la violence électorale.

Il a ajouté que les candidats devraient également être tenus de signer un engagement selon lequel tous les litiges sur les résultats des élections ne peuvent être contestés que de manière pacifique par le biais des processus judiciaires “et les parties au litige doivent être liées par le résultat de ce processus”.

Le gouverneur, qui a félicité le président Buhari pour son engagement en faveur de la paix et de la stabilité dans le pays ainsi que pour son engagement en faveur d’élections crédibles, a noté que l’État d’Imo est devenu la destination privilégiée pour les événements de sécurité de haut niveau, ayant accueilli la célébration de la Journée de l’armée nigériane 2022 et maintenant le Sommet des officiers supérieurs de police.

“L’État d’Imo est à nouveau sûr pour les affaires et le tourisme, tout cela grâce au président Buhari”, a-t-il insisté.

L’inspecteur général de la police, Usman Alkali, a assuré le président et les Nigérians que la force s’appuierait sur les résultats de la conférence pour perfectionner sa stratégie de sécurité électorale et ses plans d’action en vue de stabiliser le paysage sécuritaire et politique du pays.

Il a promis que la stratégie renforcerait la confiance des citoyens dans le processus électoral et produirait un résultat électoral crédible lors des élections générales de 2023.

“À l’appui de ce processus, je peux assurer à Votre Excellence que le Bureau des renseignements de la Force (FIB) a entrepris une analyse complète des menaces liées aux élections générales de 2023, qui met en évidence et géolocalise les menaces possibles dans les 774 zones de gouvernement local de la Fédération.

“Ce rapport sera utilisé pour guider notre appréciation de l’espace de sécurité et pour affiner notre plan d’action pour la sécurité des élections. Encouragé par la motivation et le soutien de Votre Excellence, je peux vous assurer que, sous ma direction, la police nigériane ne vous décevra pas et ne manquera pas à la nation.

Nous sommes pleinement engagés à concrétiser la vision de Votre Excellence en léguant à la nation un héritage démocratique dans lequel notre processus électoral reflète véritablement les souhaits des citoyens”, a-t-il réitéré.

Félicitant le Président Buhari pour avoir mené les réformes au sein de la police nigériane, l’IGP a révélé : ” En effet, l’histoire se souviendra sans aucun doute de Votre Excellence comme le Président ayant le programme le plus efficace pour la réforme, le rééquipement, la réorientation et la modernisation de la police nigériane “.

Il a révélé que la police a pris livraison de milliers d’équipements opérationnels achetés grâce à l’intervention présidentielle.

Le chef de la police s’est réjoui que tous les équipements acquis sous cette administration aient été distribués aux commandements et aux formations de la police, ajoutant que leur déploiement a changé la donne dans les efforts visant à stabiliser la sécurité et l’ordre dans le pays.

Il a également remercié le Président Buhari d’avoir fait revivre l’unité marine, presque moribonde, et de l’avoir repositionnée pour assurer la sécurité le long des voies navigables intérieures, qui sont en train de devenir une route criminelle majeure.

Selon l’IGP Baba, la police a acquis et déployé cinq canonnières ultramodernes pour atteindre cet objectif, en plus des dix autres acquises précédemment dans le cadre des plans opérationnels de modernisation et de sécurité intérieure.

L’IGP a également remercié le gouverneur d’Imo pour le don de 10 véhicules blindés de transport de troupes (APC) ultramodernes, équipés de la dernière version des mitrailleuses à usage général (GPMG) et déployés pour stabiliser l’ordre de sécurité dans le commandement de la police de l’État d’Imo.

Leave A Reply

Your email address will not be published.