L’exploit des athlètes nigérians dans les compétitions sportives internationales

0 712

L’année 2022 restera dans l’histoire du sport au Nigeria comme étant l’une des plus belles en termes de médailles remportées dans les championnats du monde. Les récents exploits du Nigeria aux Championnats du monde d’athlétisme à Eugene, dans l’Oregon, aux États-Unis, et aux Jeux du Commonwealth à Birmingham, en Angleterre, ont représenté le couronnement de la gloire du pays.

Tobi Amusan, basée aux États-Unis, a remporté la médaille d’or dans l’épreuve du 100 mètres haies en 12,1-2 secondes, lors des Championnats du monde d’athlétisme aux États-Unis, créant ainsi un nouveau record du monde. Sa compatriote, Ese Brume, a également fait un bond de 7,2 mètres au saut en longueur pendant les Championnats, pour remporter la médaille d’argent durant une nuit inoubliable pour les Nigérians du pays et du monde entier.

Amusan et Brume ont également remporté de nouvelles médailles d’or dans leurs épreuves respectives lors des Jeux du Commonwealth de Birmingham 2022. Cette fête s’est avérée être la meilleure performance jamais réalisée par le Nigéria dans cet événement quadriennal, le pays ayant remporté 12 médailles d’or, 9 d’argent et 14 de bronze, soit un total de 35 médailles. Il s’agit de la meilleure performance du contingent nigérian lors d’une seule édition des Jeux du Commonwealth, sans compter que le pays a été le mieux classé au tableau des médailles.

Tout cela n’aurait pas été possible sans le soutien financier du gouvernement, des entreprises et de certains particuliers.

Malgré ces succès, certains analystes voient toujours le secteur avec des sentiments mitigés. Ils pensent qu’avec les abondantes ressources humaines et matérielles du pays, d’autres Amusans et Brumes seront découverts si davantage de fonds sont injectés dans le sport.

Pendant des années, le manque de fonds a constitué une menace sérieuse pour le progrès du secteur. Par exemple, le pays a connu par le passé des retraits d’événements majeurs, des menaces de boycott de la part d’athlètes en raison du manque de fonds et des protestations de joueurs et d’entraîneurs pour cause d’allocations impayées, parmi de nombreux autres défis.

En 2021, le ministère nigérian de la Jeunesse et du Développement des sports a proposé une nouvelle stratégie pour le développement général du sport dans le pays. Il s’agissait d’établir des relations avec les particuliers et le secteur privé. Le ministère a ouvert le parrainage d’athlètes individuels ou d’équipes à travers la politique “Adopt an Athlete”.

Ce geste a permis au secteur privé de s’associer au gouvernement pour exploiter le potentiel commercial et les avantages du secteur sportif. En conséquence, le secteur privé a commencé à investir massivement dans le sport en construisant ou en rénovant des installations sportives, en parrainant des événements sportifs, en offrant des récompenses financières et des bourses d’études, ainsi qu’en parrainant des voyages internationaux gratuits aux athlètes méritants.

L’adoption du partenariat public-privé permet au gouvernement de se concentrer sur la fourniture et l’entretien des infrastructures sportives et d’améliorer le bien-être des athlètes.

C’est ce partenariat qui a ouvert la voie à la rénovation du Moshood Abiola National Stadium, à Abuja, du National Stadium, à Surulere, à Lagos, du Liberty Stadium, à Ibadan, dans l’État d’Oyo, et du Daura Township Stadium, dans l’État de Katsina. Ces projets ont été repris par d’éminents philanthropes et magnats des affaires, tels qu’Aliko Dangote et Keshinton Adebutu.

Certains athlètes, ainsi que des équipes nationales, ont également grandement bénéficié de la politique d’adoption d’un athlète du gouvernement actuel, dans le cadre de laquelle des personnes fortunées et des entreprises ont collecté des fonds pour permettre aux équipes et aux athlètes de participer à des championnats internationaux.

Le partenariat public-privé dans le sport nigérian est sans aucun doute la voie à suivre si le secteur doit être développé pour se conformer à ce qui peut être obtenu dans le monde entier. Le gouvernement doit donc renforcer la confiance des investisseurs privés en créant un environnement propice à leur fonctionnement et à leur pleine participation à l’aspect commercial du sport.

Les entreprises qui souhaitent participer à cette stratégie par le biais de parrainages de toutes sortes doivent le faire dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises. En retour, elles doivent être autorisées à profiter des avantages et des incitations qui en découlent, comme les réductions d’impôts, les rabais et le mécénat gouvernemental, parmi bien d’autres incitations.

Pour tirer parti des succès enregistrés en 2022, le prochain festival sportif national, qui sera accueilli par l’État du Delta dans la région du delta du Niger, devrait attirer des athlètes internationaux, non seulement d’origine nigériane, mais aussi de pays voisins. Cela permettra d’exposer les athlètes locaux aux normes de compétition internationales.

Si l’on investit davantage dans les installations, le bien-être des athlètes et l’organisation d’un plus grand nombre de compétitions, on découvrira certainement d’autres Tobi Amusan et le drapeau du Nigeria continuera d’être hissé lors de tous les événements internationaux.

 

Article de Lekan Sowande; Traduction faite par Mourtada Nanzif Adékounlé

Leave A Reply

Your email address will not be published.