Le Nigéria vise 21 millions d’emplois dans le secteur des transports

Détails avec David Adekunle, Lagos

0 157

Le ministre nigérian des Transports, M. Muazu Sambo, a réitéré le projet du gouvernement en vue de créer 21 millions d’emplois à temps plein et de sortir 35 millions de personnes de la pauvreté d’ici 2025.

M. Sambo, qui s’est exprimé lors de la retraite ministérielle 2022 qui se tient actuellement dans l’État d’Akwa-Ibom, dans le Sud du Nigeria, a déclaré que le secteur des transports préparait le terrain pour réaliser l’engagement du gouvernement à sortir 100 millions de Nigérians de la pauvreté en 10 ans.

Le ministre des Transports a noté que les lacunes infrastructurelles qui existent dans le secteur ont nécessité l’élaboration du plan de développement national, du plan de développement à moyen terme 2021-2025 et d’un plan à long terme appelé Agenda Nigeria 2050.

Selon lui, il s’agit d’investir massivement dans les infrastructures, d’assurer la stabilité macroéconomique, d’améliorer l’environnement des investissements, d’améliorer les conditions de vie et de mettre en œuvre l’atténuation du changement climatique.

“Cela permettra de créer 21 millions d’emplois à temps plein et de sortir 35 millions de personnes de la pauvreté d’ici 2025, préparant ainsi le terrain pour atteindre l’engagement du gouvernement de sortir 100 millions de Nigérians de la pauvreté en 10 ans.

“Les plans visent à accélérer la croissance du secteur des transports dans le pays grâce à une déclaration de vision stratégique à moyen terme, qui consiste à disposer d’un système de transport efficace, intermodal, sûr, fiable, abordable et durable contribuant positivement à la croissance de l’économie nigériane”, a-t-il souligné.

Le ministre a ajouté que les orientations politiques qui sous-tendent cette vision sont les suivantes : amélioration de la sécurité et de la sûreté des transports, la collaboration et la synergie entre les acteurs du secteur des transports.

D’autres sont le professionnalisme et le renforcement des capacités humaines, le renforcement de la gouvernance et de la réglementation institutionnelles et le développement d’infrastructures multimodales.

Objectifs stratégiques
M. Sambo a également noté que cinq objectifs stratégiques de haut niveau ont été sélectionnés pour réaliser ces orientations politiques : assurer la sécurité des transports, stimuler le développement économique, faciliter la connectivité (intermodale et multimodale), développer les capacités locales (professionnalisme) et assurer la stabilité.

“Je suis bien conscient que vous connaissez tous ces objectifs de haut niveau, car ils sont devenus un modèle de suivi des performances en vue de l’exécution de nos mandats, de la résolution des goulets d’étranglement qui entravent la croissance du secteur des transports et de la stimulation de la croissance intérieure.

“Les principales initiatives politiques et les programmes de réforme du secteur sont la mise en œuvre du programme de modernisation des chemins de fer sur 25 ans, le plan directeur des ports et le développement du transport par voie navigable.

“D’autres initiatives sont : le plan directeur des transports nigérians (NTM), les tarifs et les coûts, la création d’une flotte nationale dirigée par le secteur privé et le développement des capacités de la main-d’œuvre”, a-t-il déclaré.

En outre, le ministre des Transports a reconnu que les efforts de l’administration dirigée par le président Muhammadu Buhari se sont concentrés sur l’expansion et la modernisation du système de transport national, ce qui a donné lieu à de nombreuses réalisations dans les sous-secteurs ferroviaire, maritime et routier.

Il a réaffirmé que la mise en place d’infrastructures de transport est et sera toujours un travail en cours pour toute nation qui souhaite un développement rapide.

“C’est ce qui a motivé mon appel à identifier et à mettre en œuvre les fruits à portée de main, comme cela a été dit lors des séances d’information qui se sont tenues du 14 juillet au 1er août 2022 lors de ma prise de fonction au ministère.

“Avec les récentes présentations sur les opportunités d’investissement qui existent dans le secteur des transports lors de divers forums, je suis optimiste quant à l’arrivée prochaine d’investisseurs privés internationaux dans le secteur.

“Par conséquent, je vous implore tous de tirer parti de cette retraite pour galvaniser le secteur des transports et le rendre plus compétitif, efficace et productif”, a-t-il ajouté.

Il a également félicité le ministre d’État aux Transports, Prince Ademola Adegoroye, le secrétaire permanent, Dr Magdalene Ajani et tous les membres du personnel du ministère pour leur soutien et leur diligence à atteindre ces objectifs.

Leave A Reply

Your email address will not be published.