Centrafrique : des rebelles condamnés pour crime contre l’humanité

0 131

La justice centrafricaine a eu la main lourde contre trois rebelles. Issa Sallet Adoum, Ousman Yaouba et Tahir Mahamat ont été condamnés par la Cour pénale spéciale, lundi à des peines allant de 20 ans à la perpétuité pour crimes contre l’humanité.

Ils sont accusés d’avoir participé à une attaque du groupe armé 3R en mai 2019 pendant laquelle 46 civils du nord-ouest de la République centrafricaine ont été massacrés.

Ce tribunal hybride, composé de juges locaux et internationaux, a été mise en place en 2015 par Bangui avec le soutien des nations Unies pour juger les crimes de guerre et contre l’Humanité commis depuis 2003.  Le verdict est tombé six mois après l’ouverture du procès.

L’un des condamnés, Mahamat Tahir clame son innocence et a entamé une grève de la faim depuis le 21 jours. Les accusés ont trois jours pour interjeter appel.

La Centrafrique,  est le théâtre depuis 2013 d’une guerre civile, très meurtrière dans ses premières années mais qui a baissé d’intensité depuis 2018. Elle a opposé dans les premières années des milices à majorité musulmane coalisées au sein de l’alliance Séléka, à d’autres, les anti-balakas , dominées par les chrétiens et animistes, l’ONU accusant les deux camps de crimes de guerre et contre l’Humanité.

 

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.