Inauguration d’un groupe nigérian de travail sur l’industrie de l’économie numérique

Détails avec Na'ankwat Dariem

0 258

Le gouvernement nigérian a procédé à l’inauguration du groupe de travail de l’industrie de l’économie numérique (DEIWG) afin d’accélérer le programme de l’économie numérique dans le pays.

Le ministre des communications et de l’économie numérique, le professeur Isa Pantami, a inauguré le groupe lors de la cérémonie de clôture de la conférence et de l’exposition Digital Nigeria organisée par l’Agence nationale de développement des technologies de l’information (NITDA) à Abuja, la capitale du pays.

Le professeur Pantami a chargé les membres du DEIWG de veiller à la réalisation du programme d’économie numérique de l’administration du président Muhammadu Buhari.

“Lorsque l’administration du président Muhammadu Buhari a débuté, le Nigeria était classé 170 au classement mondial de la facilité de faire des affaires, mais nous avons récemment progressé de 39 échelons pour atteindre 131. Le gouvernement a lancé et mis en œuvre plus de 160 réformes et l’enregistrement d’une entreprise au Nigeria prend désormais moins de 48 heures.”

Selon le ministre, la réduction des défis dans le secteur économique assurera le succès de la récente loi nigériane relative aux Start-ups (NSA) approuvé par le président Buhari le 19 octobre.

Il a ajouté que le ministère allait prochainement inaugurer un comité pour la mise en œuvre rapide de la NSA.

L’assistant technique du ministre pour la recherche et le développement, Femi Adeluyi, a expliqué que le DEIWG a été créé comme une plateforme de dialogue public-privé.

Il a révélé que la plate-forme était composée du groupe du sommet économique du Nigéria (NESG) et du ministère des communications et de l’économie numérique, et qu’elle était soutenue par des relations de travail étroites entre les leaders des secteurs public et privé dans l’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC).

Adeluyi a expliqué que le groupe a été conçu pour définir les initiatives et les politiques du gouvernement pour le secteur privé sur l’économie numérique et pour assurer la croissance de l’industrie dans le pays.

Objectifs

L’assistant technique Recherche et développement a intimé que les objectifs du DEIWG étaient de créer un cadre et des mécanismes pour renforcer la mise en œuvre immédiate d’initiatives basées sur les huit piliers décrits dans la politique et la stratégie de l’économie numérique nigériane (2020-2030).

“Ils faciliteront la création d’un bureau de gestion des programmes d’entreprise (EPMO) et d’un mécanisme de financement qui servira de cadre de financement pour le secrétariat du DEIWG.

“Le groupe formulera, en partenariat avec le gouvernement, des mécanismes qui stimulent et catalysent la croissance et augmentent les investissements dans l’économie numérique.

“Ils examineront les efforts actuels du gouvernement fédéral en matière de transformation numérique à travers de politiques, de projets et de programmes et co-créeront un plan de réponse du secteur privé.

“Ils examineront les efforts actuels du gouvernement fédéral en matière de transformation numérique par le biais de politiques, de projets et de programmes, et co-créeront un plan de réponse du secteur privé. Ils faciliteront un état d’esprit de leadership axé sur le numérique en vue d’une prospérité partagée et d’une vision nationale partagée.”

Il a ajouté que le groupe inviterait le secteur privé à participer à la création de l’économie numérique nigériane et à présenter les possibilités offertes par le plan directeur pour l’administration en ligne et la politique et la stratégie en matière d’économie numérique.

Le directeur général de la NITDA, Kashifu Inuwa, a assuré les membres du groupe que le gouvernement prendrait en compte les questions abordées lors de la conférence.

Il a encouragé les participants et la jeunesse tout en promettant que le gouvernement était prêt à travailler avec la jeunesse pour faire du Nigeria une usine à talents mondiale.

“Nous avons examiné notre potentiel pendant la conférence et nous avons compris que pour créer de la richesse, il faut passer par l’innovation.”

Le patron de la NITDA a ajouté que les parties prenantes devaient travailler dans le cadre légal et continuer à soutenir le gouvernement dans la réalisation d’une économie numérique, car la volonté politique et le talent sont disponibles.

Le DEIWG est présidé par le ministre des communications et de l’économie numérique, le professeur Isa Pantami, et compte parmi ses membres le directeur général de la NITDA, Kashifu Inuwa, ainsi que d’autres directeurs généraux d’agences relevant du ministère.

Les membres du secteur privé sont, entre autres, le directeur général de NESG, M. Laoye Jaiyeola, en tant que coprésident du secteur privé, Mme Funke Opeke de MainOne, M. Sim Shagaya de uLesson.

Leave A Reply

Your email address will not be published.