Le Nigeria accorde la priorité à la transformation numérique

Précisions de Hadiza Ndadama

0 200

Le ministre d’État chargé des sciences, de la technologie et de l’innovation au Nigeria, Chief Henry Ikoh, a fait valoir que les agences relevant de son ministère s’occupent de la recherche et du développement, lesquels sont tous orientés vers l’économie numérique.

Chief Ikoh, qui a fait cette déclaration à Abuja, la capitale du pays, lorsqu’il a reçu une délégation de la Digital Corporation Organization, a noté que la collaboration dans le développement du capital humain est essentielle pour atteindre l’industrialisation au Nigeria.

Le ministre a souligné que la lutte pour se rendre à l’étranger à la recherche d’une meilleure vie serait négligée si les citoyens avaient un emploi rémunéré et sortaient de la pauvreté.

“La synergie est ce qui est nécessaire. Le renforcement des capacités est essentiel, le transfert de technologie est ce dont l’Afrique, et en particulier le Nigeria, en a besoin maintenant. Nous devons collaborer dans tous les domaines pour garantir l’harmonie dans le monde”, a-t-il lancé.

Le chef Ikoh a souligné que le Nigeria a la chance de disposer d’abondantes matières premières et que tout ce qu’il faut, c’est une fertilisation croisée des idées pour améliorer la numérisation et l’industrialisation.

Partenariat

La secrétaire permanente du ministère fédéral de la Science, de la Technologie et de l’Innovation, Mme Monilola Udoh, a évoqué que le Nigeria est ouvert aux partenariats avec des particuliers, des organisations et des communautés qui soutiendront la quête de la nation pour un élan numérique.

“Pour qu’une nation puisse tirer parti des TIC pour développer son économie, créer des emplois, lutter contre la corruption et améliorer la sécurité de son environnement, elle doit s’engager dans des partenariats, car aucune nation ne possède tout et nous devons dépendre les uns des autres pour des bénéfices mutuels”, a-t-elle informé.

Mme Udoh a indiqué que le ministère de la science, de la technologie et de l’innovation a reconnu les TIC comme étant le principal moteur de l’innovation et accueille favorablement toutes les formes de collaboration pour y parvenir.

La secrétaire générale de la Digital Corporation Organization, Mme Deemah Al-Yahya, a souligné que cette visite avait pour but de réitérer l’engagement de l’organisation à favoriser la transformation numérique et les stratégies économiques du pays.

Mme Al-Yahya a poursuivi que le Nigeria est un membre fondateur de l’organisation et a précisé que :

“La Digital Corporation Organization est une organisation multilatérale qui se concentre sur la promotion de l’économie numérique dans les États membres. Nous sommes actuellement présents dans douze pays de différents continents, représentant six cents millions d’habitants et deux mille milliards de dollars de PIB”.

Leave A Reply

Your email address will not be published.