La mouvance politique à Edo demande la démission du gouverneur Obaseki

0 198

Le président du Congrès progressiste APC dans l’État d’Edo, le colonel David Imuse (retraité), a appelé le gouverneur Godwin Obaseki à démissionner.

Le président de l’APC réagissait à la déclaration du gouverneur, vendredi, selon laquelle la gouvernance serait reléguée au second plan, l’accent étant désormais mis sur les activités de campagne.

M. Imuse a également noté que la démission d’Obaseki donnerait à la Commission électorale nationale indépendante la possibilité de préparer une nouvelle élection du gouverneur dans l’État.

Le président du parti, qui avait par le passé déploré l’effondrement de la gouvernance à Edo, a intimé que son nouvel appel allait de pair avec les craintes de nombreuses personnes, selon lesquelles la gouvernance dans l’État s’est finalement arrêtée.

Le président de l’APC à Edo a révélé qu’il était amusant que le gouverneur Obaseki ait déclaré que la gouvernance dans l’État serait désormais reléguée au second plan alors qu’il fait campagne pour le candidat présidentiel de son parti, le parti démocratique du Peuple, Atiku Abubakar.

M. Imuse a évoqué que même avant cela, les habitants d’Edo savaient qu’Obaseki était à court d’idées depuis qu’il avait prêté serment pour un second mandat.

“Cela confirme notre conclusion que l’État d’Edo aujourd’hui n’est pas une démocratie mais une dictature avec M. Godwin Obaseki à la tête de l’exécutif, du législatif et du judiciaire, d’où notre appel à la démission du gouverneur avec effet immédiat”, a-t-il conclu.

Leave A Reply

Your email address will not be published.