État de Cross Rivers : formation des jeunes aux installations électriques

Propos recueillis par Eme Offiong, Calabar

0 164

L’agence nationale pour la science et l’ingénierie au Nigéria NASENI, commence à former 100 jeunes aux méthodes modernes d’installation et de maintenance électriques à Calabar, la capitale de l’État de Cross River, dans le Sud du Nigeria.

Les jeunes, issus des États de la région sud-sud du Nigeria, seront formés pendant une semaine à la Construction and Fabrication Academy of West Africa à Calabar.

Création d’emplois

Selon le vice-président exécutif et directeur de la NASENI, le professeur Mohammed Haruna, la formation est orientée vers la mise en œuvre des directives du président nigérian Muhammadu Buhari sur l’acquisition de compétences et l’autonomisation des jeunes vers la création d’emplois.

“L’installation, les réparations et la maintenance électriques ne se résument plus à la pose de conduits d’un mètre, à la pose de canalisations ou de goulottes de câbles et à la pose de conducteurs aériens. Il ne s’agit plus de fournir des points d’éclairage et des prises de courant. Il s’agit d’automatisation, de télédétection, de contrôle à distance et de fonctionnement sans fil.”

Il a ajouté : “Cette formation vise à familiariser les stagiaires non seulement avec les avancées actuelles des technologies nouvelles et émergentes dans le domaine de l’installation, de la réparation et de la maintenance électriques, mais aussi à les préparer et à les équiper, ainsi qu’à développer des compétences adéquates pour relever les défis et saisir les opportunités du développement anticipé de la forme et de la nature de la prochaine révolution industrielle.”

Renforcer les capacités

Lors de l’ouverture de la formation, le professeur Ivara Esu, gouverneur adjoint de Cross River, a félicité la NASENI d’avoir organisé cette formation dans l’académie.

Selon Esu : “Ce programme de formation est très important pour le Nigeria et pour l’académie. Nous espérons qu’à l’avenir, de nombreux autres programmes, notamment en plomberie, carrelage et autres travaux artisanaux, seront organisés ici par l’institution.”

Le vice-gouverneur a promis l’engagement du gouvernement de l’État en faveur de la croissance de la technologie et de la science en général, notant : “Nous espérons pouvoir inaugurer un autre institut en plus des nombreuses usines qui ont commencé à produire.”

M. Esu a exhorté NASENI à poursuivre son partenariat avec l’État de Cross River afin de développer des compétences dans le domaine des technologies modernes pour la jeunesse, en s’associant également avec les établissements d’enseignement supérieur publics.

Obtenir des revenus

Il a demandé aux participants d’être attentifs, engagés et concentrés afin de tirer le maximum de bénéfices de la formation et a insisté : “Après la formation, vous recevrez des packs de démarrage pour commencer votre parcours en tant qu’entrepreneurs, je vous demande humblement d’utiliser le pack plutôt que de le vendre comme certains l’ont fait dans le passé.

“Cela ne serait pas très flatteur pour vous et pourrait aller à l’encontre de l’objectif des programmes de développement des compétences et d’autonomisation tels que ceux-ci. J’en appelle une fois de plus à vous tous pour que cette initiative s’inscrive dans le cadre des efforts déployés pour vous assurer un revenu pour vous-mêmes et vos familles. Plus vous êtes en mesure d’employer de personnes, mieux c’est pour notre société”.

Certains des stagiaires ont exprimé leur gratitude au Président Buhari pour ce geste, s’engageant à utiliser les connaissances et les compétences acquises pour devenir de futurs employeurs.

Le président de l’événement, le membre représentant Bekwara, Obudu et Obanliku à la Chambre des représentants, M. Legor Idagbo, a félicité la NASENI d’avoir installé l’acquisition de compétences sud-sud dans l’État de Cross River et a exhorté les participants à saisir l’occasion de changer leur avenir.

Leave A Reply

Your email address will not be published.