État de Kogi: le gouverneur restructure le secteur de l’éducation

0 185

L’administration du gouverneur Yahaya Bello a continué à faire des pas de géant dans le secteur de l’éducation ces derniers temps, investissant et réinvestissant dans la création d’infrastructures pour répondre aux besoins éducatifs de ses autochtones.

Révélation faite par le commissaire de l’État de Kogi à l’éducation, l’honorable Wemi Jones, aux journalistes de l’État lors de leur tournée médiatique à l’école secondaire GYB model science secondary school à Adankolo, Lokoja, dans le cadre des activités commemorant la semaine de la presse du syndicat des journalists (NUJ) de 2022 sous l’ombrelle de l’État de Kogi.

L’honorable Wemi Jones a noté que de nombreux autres établissements d’enseignement ultra-modernes sont en cours de construction à travers l’État.  Il a également salué la réussite de l’administration dans la création de l’Université Confluence des Sciences et Technologies d’Osara, qui a déjà enregistré des étudiants pour étudier les cours de leur choix.  L’hôpital universitaire et l’université Prince Abubukar Audu ont été bien équipés pour un enseignement supérieur de qualité.

Selon lui, dans l’État de Kogi, tous les enfants d’âge scolaire doivent aller à l’école et il existe une loi pour le sauvegarder où les contrevenants seront poursuivis.  Au moment de la rédaction de ce rapport, des milliers d’enseignants étaient en cours de recrutement pour un placement approprié dans les établissements de l’État.

L’honorable commissaire à l’éducation Kingsley Fanwo a toute fois réaffirmé l’engagement du gouverneur Yahaya Bello à réorganiser le secteur éducatif que l’administration a beaucoup accompli en déclarant que son héritage lui survivra.

De sa part, Adeiza Momoh Jimoh président de NUJ de L’Etat de Kogi, a félicité le gouverneur pour toutes ses réalisations dans le secteur de l’éducation de l’État.  Il a cependant exprimé son mécontentement quant à la façon dont le gouvernement n’a pas donné à la presse suffisamment de chances de rendre compte correctement du développement infrastructurel en cours.

Leave A Reply

Your email address will not be published.