Retraite ministérielle : le vice-président Osinbajo énumère les réalisations du Nigeria

Détails avec Cyril Okonkwo

0 233

Le vice-président du Nigeria, le professeur Yemi Osinbajo, a énuméré les réalisations du gouvernement nigérian dirigé par le président Muhammadu Buhari qui ont changé la donne.

Il s’est exprimé lundi lors de la retraite ministérielle déclarée ouverte par le Président au Statehouse Conference Center de la Villa présidentielle, à Abuja, la capitale du pays.

Tous les ministres fédéraux et les chefs d’agences et d’organismes parapublics participent à cette retraite annuelle.

Dans sa présentation intitulée : “L’administration Buhari : Réflexions sur le chemin parcouru jusqu’ici”, le vice-président, qui a détaillé certaines des réalisations du gouvernement fédéral, a noté qu’il y avait certains domaines de préoccupation dans l’économie.

Il a notamment cité le développement des infrastructures : “Grâce à la créativité, nous avons introduit le financement des infrastructures.”

Le vice-président a également évoqué le succès des programmes d’investissement social et l’amélioration de la capacité de production dans le secteur de l’électricité, ainsi que le projet Solar Power Naija, qui est en train de fournir de l’électricité hors réseau à environ 20 millions de Nigérians.

Économie numérique

Concernant les progrès de l’économie numérique, l’érudit Osinbajo a révélé que le secteur avait contribué à plus de 18 % du PIB au deuxième trimestre de 2020, soit près de trois fois la contribution du pétrole et du gaz.

Il a réaffirmé la nécessité d’une synergie efficace entre les aspects fiscaux et monétaires de l’économie du Nigeria et la manière de mieux gérer le taux de change du pays.

“Le premier point repose sur la synergie entre la politique fiscale et la politique monétaire. L’échec de cette synergie a entraîné des inconvénients inutiles dans nos performances et notre planification économiques.

“Les importations éligibles au taux de change doivent être en accord avec les ambitions fiscales pour la fabrication et l’industrie”.

M. Osinbajo a poursuivi qu’à l’heure actuelle, les décisions relatives à l’éligibilité des importations aux devises étrangères, par exemple, sont prises uniquement par la branche monétaire, pendant que la branche fiscale devrait normalement prendre la tête de ces questions.

Le Vice-président a évoqué : “Notre gestion du taux de change continue d’être un problème. Le taux de change du naira par rapport aux devises convertibles continue d’être confronté à une pression à la baisse significative, car la demande dépasse largement l’offre.

“C’est la réalité. D’un côté, nous avons essayé la gestion de la demande et le rationnement, ce qui n’a pas vraiment fonctionné car fixer le prix alors que le marché parallèle révèle un arbitrage massif ne fait que créer l’opportunité de rentes massives.

“Cela va également aggraver l’arriéré des envois de fonds pour les entreprises étrangères qui veulent rapatrier leurs gains.

“La discussion que nous devons maintenant avoir et aller de l’avant est de savoir comment gérer au mieux la situation en trouvant un mécanisme pour augmenter l’offre et modérer la demande qui sera transparent et stimulera la confiance.

“Je pense qu’une approche plus axée sur le marché sera la meilleure, une certaine découverte des prix dans le contexte d’un flottant géré est certainement nécessaire. Parmi les efforts déployés par le passé en matière de découverte contrôlée des prix figurent le marché des changes (Foreign Exchange Market – FEM), le marché interbancaire des changes (Interbank Foreign Exchange Market – IFEM) et diverses itérations du système d’enchères néerlandais. (DAS), le système d’enchères néerlandais de gros (W-DAS), le système d’enchères néerlandais de détail (R-DAS).

“Même s’ils n’étaient peut-être pas parfaits, il semble que les règles étaient claires et qu’il y avait une relative stabilité. Lorsque les gens savent comment accéder aux devises étrangères de manière compétitive, cela renforce la confiance et les flux entrants augmentent.” Le vice-président a ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.