Gabon : l’opposant Guy Nzouba Ndama va comparaître pour trafic illégal

0 168

Arrêté avec trois valises de billet à la frontière entre le Congo et le Gabon en septembre dernier, l’opposant gabonais Guy Nzouba-Ndama va comparaître ce mardi 18 octobre devant le tribunal de première instance de Franceville pour trafic illégal de marchandises.

L’ancien président de l’Assemblée nationale gabonaise et président du parti d’opposition les Démocrates va être entendu par la justice de son pays pour avoir transporté sans déclarer la somme de 1 milliard 190 millions de francs CFA dans trois valises lors d’un contrôle au poste de frontière de Kabala en revenant du Congo.

Il est cité dans deux affaires: à Franceville, la capitale provinciale du Haut Ogouée dans le sud-est pour une infraction au code des douanes mais, surtout, à Libreville où le juge d’instruction d’une cour criminelle spécialisée l’a inculpé d‘”association de malfaiteurs, atteinte à la sûreté de l’état, intelligence avec une puissance étrangère, corruption active et blanchiment de capitaux”.

Cette affaire survient quelques mois avant la présidentielle d’août 2023 pour laquelle l’ancien président de la chambre basse Nzouba-Ndama fait figure de potentiel candidat.

Guy Nzouba-Ndama, jusqu’alors un des caciques du parti du président Ali Bongo Ondimba, avait démissionné de la présidence de l’Assemblée nationale avec fracas en mars 2016 avant de se présenter à la présidentielle contre le chef de l’État, finalement réélu.

En 2017, il a créé Les Démocrates, devenu le principal parti d’opposition avec 10 sièges à la chambre basse, archi-dominée par le Parti Démocratique du Gabon (PDG) Ali Bongo. Guy Nzouba-Ndama n’a pas publiquement annoncé sa candidature pour la présidentielle d’août 2023 mais y est fortement encouragé par Les Démocrates.

 

Avec AFP/ Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.