Nigéria: les professeurs universitaires félicités pour avoir suspendu la grève

Détails avec Gloria Essien, Abuja

0 191

Le président de la Chambre basse au Nigeria, M. Femi Gbajabiamila, a fait valoir qu’il était satisfait de la décision de ASUU (syndicat de personnel des universités nigérianes) de suspendre sa grève.

Cette décision, a-t-il déclaré, était la bonne car elle permet aux étudiants des universités publiques du pays de reprendre leurs activités académiques.

“Je remercie le président de la République fédérale du Nigeria, Son Excellence Muhammadu Buhari, GCFR, le secrétaire du gouvernement de la Fédération, M. Boss Mustapha, le ministre de l’Éducation, Alhaji Adamu Adamu, le ministre du Travail, le sénateur Chris Ngige, le professeur Emmanuel Osodeke et la direction dudit syndicat d’avoir œuvré à la résolution des défis qui ont nécessité la grève. J’apprécie également mes collègues de la Chambre des représentants pour leur décision d’intervenir dans les négociations avec le syndicat du personnel académique des universités (ASUU). Je suis convaincu que la Chambre s’efforcera de veiller à ce que le gouvernement fédéral respecte ses engagements envers le syndicat et les universités”, a révélé M. Gbajabiamila.

Il a noté qu’il était regrettable que la grève ait eu lieu en premier lieu.

” Il est encore plus regrettable qu’elle ait duré aussi longtemps. Nous devons nous assurer que cela ne se reproduira plus jamais. Nos universités publiques devraient être des citadelles d’apprentissage et d’innovation, où les jeunes se découvrent et atteignent les étoiles. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Pour changer cela, nous devons admettre certaines vérités crues et prendre des mesures radicales”. Il a ajouté.

De meilleurs rêves

Le Président a souligné que la suspension de la grève ne signifie pas que tous les problèmes de financement, de normes d’enseignement et de bien-être des étudiants et du personnel ont été résolus.

“Par conséquent, nous ne devons pas nous ne devons pas croiser les bras. Au contraire, que cela soit un appel à l’action pour le gouvernement, les universités, les syndicats et les citoyens afin d’entamer une conversation critique sur l’avenir de l’enseignement supérieur public dans le pays. Je vous assure que c’est un objectif que la Chambre des représentants poursuivra avec dévouement et détermination”. Il a souligné.

Il a prié Dieu pour que la jeunesse nigériane reprenne le chemin de l’école et les a encouragés à faire en sorte que les perturbations du calendrier scolaire ne les empêchent pas de poursuivre leurs ambitions et de réaliser leurs meilleurs rêves.

Leave A Reply

Your email address will not be published.