Exportation de fèves de cacao : le Nigeria a engrangé 122,89 milliards de naira au premier trimestre de 2022

0 185

Le gouvernement nigérian affirme que le pays a gagné 122,89 milliards de Naira grâce à l’exportation de fèves de cacao brutes et de produits dérivés du cacao au cours du premier trimestre (Q1) de 2022.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Dr. Muhammed Abubakar, a révélé cela à Akure, la capitale de l’État d’Ondo, lors de la première édition du Festival national du cacao, intitulé “Collaboration des parties prenantes pour rendre l’industrie du cacao du Nigeria durable”.

Représentée par la directrice de la zone sud-ouest du ministère, Mme Omolara Abimbola-Oguntuyi, a souligné l’importance de l’agriculture dans le renforcement de la stabilité économique.

“L’agriculture détient la clé de la survie collective des personnes, y compris la création d’emplois, la génération de revenus, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les traités étrangers, entre autres.

“Le gouvernement fédéral s’est engagé à soutenir le secteur agricole pour diversifier l’économie, en particulier dans le secteur de la production de cacao.

“La diversification n’est plus un mythe mais une réalité, qui permettra au Nigeria de retrouver sa place parmi les pays les plus producteurs de cacao au monde.

“Il est désormais évident que le Nigeria ne peut continuer à dépendre du pétrole brut pour se développer économiquement, compte tenu de l’instabilité des prix du pétrole brut due à la guerre entre la Russie et l’Ukraine”, a-t-elle noté.

Le monarque Ooni d’Ife, Oba Enitan Adeyeye Ogunwusi.

S’exprimant également lors de l’événement, le gouverneur de l’État d’Ondo, Oluwarotimi Akeredolu, a révélé que le gouvernement de l’État continuerait à fournir un environnement propice à la prospérité des entreprises dans l’État.

Le monarque Ooni d’Ife, Oba Enitan Adeyeye Ogunwusi, qui a été décoré en tant que Grand Patron de l’Association des cultivateurs de cacao du Nigeria, a souligné que “pour rendre l’industrie du cacao du Nigeria durable, tous les États producteurs de cacao doivent apporter leur soutien et contribuer au développement de la production de cacao dans le pays”.

Le gouverneur Akeredolu, qui était également représenté par son assistant spécial principal pour l’agriculture et l’agroalimentaire, Akin Olotu, a exhorté les parties prenantes de tous les États à soutenir la production de cacao dans le pays.

Entretemps, le président de l’Association des producteurs de cacao au Nigeria (CFAN), M. Adeola Adegoke, a précisé que l’association allait bientôt commencer le recensement et la collecte de données biologiques de tous les producteurs de cacao du Nigeria. Cette tâche, a-t-il ajouté, sera réalisée en collaboration avec les parties prenantes de la chaîne de valeur du cacao dans les États producteurs de cacao et les chefs traditionnels des communautés cacaoyères.

Selon lui, cela permettra aux investisseurs, aux décideurs et aux autres parties prenantes de comprendre les informations nécessaires sur les fèves de cacao, l’environnement des plantations de cacao, les intrants et les autres activités de l’industrie cacaoyère.

Afin de garantir la continuité et de maintenir le soutien à l’industrie cacaoyère, il a en outre exhorté tous les bénéficiaires des prêts bancaires accordés aux États producteurs de cacao à rembourser intégralement leurs prêts sans plus tarder afin de maintenir le soutien de la CBN et des autres partenaires financiers au sous-secteur de la production cacaoyère.

Leave A Reply

Your email address will not be published.