État d’Oyo : les étudiants de l’université saluent la suspension de la grève

Détails avec Olubunmi Osoteku, Ibadan

0 87

Les étudiants de l’Université d’Ibadan, dans l’État d’Oyo, ont applaudi la suspension de l’action industrielle des professeurs d’université, suite à la décision de l’ASUU ( syndicat du personnel académique des universités) de suspendre la grève qui dure depuis huit mois.

Le correspondant de la Voix du Nigéria a visité le campus, mais aucun professeur n’était présent dans les salles de classe. Lors d’une discussion avec le correspondant, les étudiants ont salué la suspension de la grève et se sont dits prêts à reprendre leurs activités universitaires, déplorant qu’ils aient beaucoup souffert au cours des huit derniers mois.

Les étudiants, qui ont demandé aux professeurs de reprendre l’enseignement dès que possible car ils ont perdu beaucoup de temps, ont également demandé au gouvernement fédéral et à la direction de l’ASUU de résoudre tous les problèmes en suspens à temps, afin de ne pas perturber à nouveau la session universitaire.

Le président de l’Union des étudiants de l’Université d’Ibadan, le camarade Adewole Adeyinka, s’est dit heureux que la grève, qui dure depuis huit mois, ait été suspendue et a appelé les autres étudiants à reprendre les cours dès que possible, car il est temps qu’ils poursuivent leur éducation.

“Nous sommes heureux que le gouvernement fédéral et l’ASUU soient parvenus à un terrain d’entente. Et pour nous, étudiants, c’est le bon moment pour réveiller le zèle de l’éducation et revenir sur le campus, nous sommes donc heureux que notre éducation se poursuive.

“Notre principale déclaration est qu’ils ne devraient pas seulement faire appel à l’ASUU pendant la grève, mais à chaque fois, afin de trouver un moyen de revitaliser le système éducatif nigérian”, a-t-il lancé.

Un autre dirigeant syndical, Benedict Adetunji, et un étudiant, Ibitoye Jeremiah, ont tous deux exhorté le gouvernement fédéral et l’ASUU à trouver un accord afin qu’une telle grève ne se reproduise pas avant longtemps et ont enjoint les étudiants à coopérer avec les autorités de leurs institutions respectives pour que la paix règne dans les tours d’ivoire du pays.

Il a été observé que certains étudiants avaient commencé à ouvrir leurs auberges, beaucoup d’entre eux ayant sorti des matelas et des couvre-lits pour les faire sécher au soleil, tandis que d’autres ont également été vus en train de dépoussiérer leurs appartements et d’autres encore ont été vus en train de retourner dans les locaux de l’école.

Leave A Reply

Your email address will not be published.