Le Nigeria, la destination la plus attrayante pour les investissements en Afrique selon la ministre

Jennifer Inah

0 158

La ministre d’État nigériane à l’industrie, au commerce et à l’investissement, Mme Mariam Katagum, affirme que le Nigeria est l’une des destinations d’investissement les plus attrayantes en Afrique.

La ministre s’exprimait lors de la première conférence et exposition commerciale Nigeria-Égypte, dont le thème était “Pour l’Afrique – Par l’Afrique”, qui se déroule au Caire, en Égypte.

La ministre a souligné que le Nigeria est un pays doté d’énormes ressources naturelles et minérales en quantités commerciales, de conditions climatiques favorables et d’un fort potentiel de développement industriel, ajoutant que le pays est l’une des destinations d’investissement les plus attrayantes en Afrique.

Selon elle, “au début de la pandémie de Covid-19, le gouvernement a fait des efforts considérables pour soutenir les MPME, lesquels sont les moteurs de la croissance économique dans toute économie.”

Le Fonds de survie des MPME et les régimes de prise en charge garantie qui s’inscrivent dans le cadre du Plan de stabilité économique du Nigeria, ont été approuvés par le président Muhammadu Buhari le 1er juillet 2021″.

La ministre a également révélé que le gouvernement du Nigeria, par l’intermédiaire du ministère fédéral de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement et du Conseil nigérian de promotion des exportations (NEPC), a lancé la première Maison du commerce d’exportation (ETH) en Égypte le 21 mars 2022 à Sadat City.

Elle a expliqué que le choix de l’Égypte était délibéré, car ce pays est la porte d’entrée de l’Afrique du Nord et qu’il s’agit de dynamiser les relations commerciales entre le Nigeria et l’Égypte.

Elle a ajouté qu’à travers l’ETH, la visibilité des produits Made in Nigeria et la part de marché du Nigeria en Égypte et dans les pays d’Afrique nordistes seront améliorées.

“Le Forum culturel, social et économique nigérian-égyptien a été lancé ici au Caire. En outre, le ministère a également participé activement à la foire commerciale intra-africaine tenue à Durban, en Afrique du Sud, en novembre 2021. Tout cela a pour but d’exposer les produits fabriqués au Nigéria sur le marché international” a-t-elle déclaré.

Amb. Katagum a noté que le ministère est activement impliqué dans la mise en œuvre de la politique nationale de qualité (NQP) qui vise à guider le Nigeria en tant que pays pour construire une infrastructure de qualité durable afin de rendre les produits nigérians compétitifs sur le marché national et international.

Selon elle, le Commerce 44 est une stratégie d’exportation conçue pour développer et promouvoir l’exportation de (11) produits agricoles, (11) produits manufacturés et (11) produits minéraux solides à fort potentiel d’exportation, ce qui se traduira par une augmentation de la création d’emplois, de revenus et de richesses, la génération de revenus, la réduction de la pauvreté, l’augmentation du volume d’exportation des produits transformés, l’amélioration de l’accès au marché par l’amélioration de la qualité et du conditionnement des produits identifiés vers (11) pays/régions cibles du monde.

“En février 2022, le ministère est passé à la phase suivante, à savoir la revitalisation et l’élargissement du champ d’application du Commerce 44 au Commerce 160, afin d’accueillir 40 produits agricoles, minéraux solides et produits manufacturés supplémentaires et d’élargir la frontière d’exportation grâce à de nouveaux marchés émergents.

“Le 21 mars 2022, un comité technique sur le développement d’une feuille de route et d’un cadre opérationnel pour la certification halal au Nigeria a été inauguré.

“Ceci a pour but d’augmenter le patronage et la consommation de produits provenant du Nigeria, non seulement par les musulmans mais aussi par les non-musulmans ayant un style de vie sélectif.

“Et le marché mondial du halal est estimé à environ 2,6 mille milliards de dollars US, et le Nigeria est pleinement engagé et prêt à en profiter”, a révélé Amb Katagum.

La ministre a maintenu que le ministère fédéral de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement, est passionné par la facilitation de la croissance des investissements dans la chaîne de valeur du commerce électronique, capable de contribuer de manière significative au PIB du pays, ajoutant que, le secteur a augmenté de 14% en 2019 à 17% en 2020.

Leave A Reply

Your email address will not be published.