Les distinctions honorifiques nationales rappellent aux Nigérians les services rendus à la patrie -Président Buhari

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 79

Le Président Muhammadu Buhari a déclaré que l’attribution de distinctions nationales à certains Nigérians rappelle aux citoyens leur devoir de servir leur patrie de manière désintéressée.

Il a fait cette remarque mardi lors de la cérémonie d’investiture des distinctions honorifiques nationales 2022, qui s’est tenue au Centre de conférence international d’Abuja.

Il a donc exhorté tous les Nigérians à continuer à travailler dur pour le développement de la nation.

Le Président a conseillé à ceux qui n’ont pas encore reçu les honneurs nationaux d’être plus patients car leur heure viendra sûrement.

Il a déclaré : “Les honneurs nationaux ne sont pas simplement décoratifs. Elles nous rappellent une part importante de notre responsabilité en tant que citoyens. Nous devons toujours nous efforcer de faire de notre mieux pour notre pays.

“Il convient de noter que la construction d’une nation implique de nombreux sacrifices de la part des citoyens. Les citoyens qui contribuent au développement national méritent d’être encouragés et appréciés.

“C’est sur la base de cette prémisse que j’ai reconstitué le National Honours Award Committee, présidé par Son Altesse Royale, le juge Sidi Bage Muhammad I, JSC (Rtd), l’Emir de Lafia, un éminent juge à la retraite et d’autres Nigérians patriotes en tant que membres pour recommander des Nigérians et nos amis pour une reconnaissance appropriée.

“Permettez-moi de demander aux autres Nigérians qui n’ont pas encore reçu cette reconnaissance d’être patients et de comprendre que leurs efforts dans la construction de la nation sont appréciés et qu’au bon moment, ils seront également reconnus.”

Il a profité de l’occasion pour assurer aux Nigérians que le gouvernement ne relâchera pas ses efforts pour traiter les ennemis de l’État, ajoutant qu’il transmettra une nation sécurisée à son successeur.

“Nous continuerons à éradiquer toutes les formes de banditisme, de criminalité, de terrorisme et d’insurrection dans le pays. Comme je l’ai déclaré précédemment dans mon discours d’indépendance à la nation, je transmettrai un Nigeria libéré de l’insécurité à la prochaine génération de dirigeants”, a-t-il ajouté.

Le Président a assuré les citoyens que le gouvernement continuera à s’associer aux alliés concernés pour construire une grande nation.

Il a déclaré : “Cette administration continuera à s’associer aux Nigérians et aux amis du Nigéria partageant les mêmes idées dans nos efforts pour construire le Nigéria de notre rêve où chacun s’épanouira pour exceller dans son domaine de prédilection, sans sentiments de clocher.”

Le leader nigérian a souligné les vertus de certains Nigérians qui ont fait preuve d’un bon caractère dans leurs domaines d’activité, comme un bon précédent pour les jeunes citoyens.

“Malgré les défis économiques actuels, le Nigeria peut encore se targuer d’avoir des hommes et des femmes intègres ; Mme Josephine Agu, une femme de ménage de l’aéroport, a rendu 12 200 dollars trouvés dans les toilettes de l’aéroport international Murtala Mohammed, à Lagos, ainsi que Ogbanago Muhammed Ibrahim, un agent de sécurité d’une banque qui a trouvé et rendu 10 000 dollars. Aujourd’hui, nous célébrons leur dignité et leur grande force de caractère en leur décernant les National Honours. Ils sont un exemple brillant pour notre jeune génération”, a-t-il ajouté.

Au nom des lauréats, le président du Sénat, Ahmed Lawan, a décrit cette récompense comme un appel supplémentaire au service, ajoutant que les lauréats sont plus motivés que jamais à faire de leur mieux pour le Nigeria.

“Ce prix est un appel supplémentaire au service pour nous tous, les lauréats. C’est un appel au devoir et une invitation à réaliser que les efforts des citoyens ne seront pas vains. Nous sommes donc inspirés, motivés et invités à poursuivre nos contributions à la construction d’une nation virile”, a affirmé M. Lawan.

Tijjani Muhammad-Bande, le Dr. Ngozi Okonjo Iweala, Mme Amina Mohammed, Chimamanda Adichie et l’Imam Abdullahi Abubakar, un chef religieux qui a caché plus de 262 chrétiens dans sa mosquée lors d’attaques dans le village de Yelwa Gindi Akwati, dans l’État du Plateau.

Les autres lauréats sont l’archevêque catholique d’Abuja, Most Rev Ignatius Kaigama, le conseiller spécial du président pour les médias et la publicité, Femi Adesina, Damini Ebunoluwa Ogulu (Burna Boy), qui a remporté les Grammy Awards en 2020.

Le prix, qui comporte 10 catégories, a été décerné à des juges de la Cour suprême, des juges, des avocats de haut niveau, des gouverneurs en exercice et anciens, des ministres, des chefs traditionnels, des artistes créatifs, des politiciens, des hommes d’affaires, des athlètes et des agents de sécurité décédés dans l’exercice de leurs fonctions, ainsi qu’à d’autres Nigérians distingués.

Au total, 6 personnes ont été décorées du GCON, 55 ont reçu le titre de Commandeur de l’Ordre de la République Fédérale (CFR), 65 le titre de Commandeur de l’Ordre du Niger (CON), 77 ont reçu le titre d’Officier de l’Ordre de la République Fédérale (OFR), 110 le titre d’Officier de l’Ordre du Niger (OON), 74 le titre de Membre de l’Ordre de la République Fédérale (MFR) et 55 le titre de Membre de l’Ordre du Niger (MON).

Quatre personnes ont reçu la Médaille de la République Fédérale I (MRF I) et la Médaille de la République Fédérale II (MRF II) de deuxième classe, respectivement.

Les sept étrangers honorés lors de cet événement haut en couleurs ont reçu le prix OFR

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.