Elections 2023 : Pas de place pour la politique truquée au Nigeria

Précisions de Jack Acheme, Kano

0 201

Le président de la commission sénatoriale chargée de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le sénateur Ibrahim Kabiru Gaya, a fait entendre qu’avec la nouvelle loi électorale, il n’y aura plus de place pour le trucage et l’achat de votes à l’approche des élections générales de 2023 au Nigeria.

Le sénateur Gaya a fait cette déclaration lors d’un entretien avec les médias dans l’État de Kano, au Nord-ouest du Nigeria.

Il a prévenu qu’avec la signature de la loi électorale 2022, l’ère de la politique d’argent dans le système électoral du pays est révolue, soulignant que les politiciens devront travailler dur pour gagner le cœur des électeurs afin de réussir les élections à l’avenir.

Il a ajouté qu’en tant que président de la commission sur la CENI, il a contribué à la formation et à l’adoption du projet de loi avant sa promulgation par le président Muhammadu Buhari.

“La nouvelle loi électorale a pour but d’assainir le système électoral du pays, de réduire le coût des élections et, surtout, de faire en sorte qu’il ne soit pas facile de truquer les élections, notamment en achetant des voix. Elle a pris en charge la plupart des choses négatives qui se produisent pendant les élections dans le pays”, a-t-il rappelé.

M. Gaya, qui est membre de l’APC (All Progressive Congress), a précisé qu’il se présentait à nouveau pour le siège sénatorial de Kano Sud pour la cinquième fois lors des élections générales de 2023, assurant qu’il remporterait l’élection en raison de son bilan positif et de son impact sur la vie des habitants de la région.

Il a énuméré que son retour au parlement lui permettra d’obtenir des postes de haut rang et juteux, ce qui se traduira par davantage d’opportunités de développement pour les habitants du district.

“Plus vous êtes là, plus vous devenez un sénateur de haut rang.

“Mon adversaire du NNPP, Kawu Sumaila, se porte bien, mais je le battrai aux élections. Nous sommes là depuis longtemps et nous connaissons le jeu, j’ai plus de monde que lui.

“J’ai fait tant de choses pour mon peuple pour obtenir leurs votes sans argent.

Les politiciens devraient cesser d’utiliser l’argent pour acheter des votes. Faites des projets qui touchent la vie des gens et ils voteront pour vous. C’est ce qui a fonctionné pour moi. Il y a eu des situations où des personnes d’autres partis ont voté pour moi à cause de ce que j’ai fait”, a-t-il révélé.

Il a mentionné certains des projets qu’il a réalisés dans son district sénatorial, notamment le creusement de plus de 919 puits, la construction de 600 salles de classe, la construction et la réhabilitation de plusieurs routes, le parrainage de 16 étudiants pour qu’ils étudient à l’étranger, l’achat de plus de 600 véhicules, la distribution de plus de 1 000 motos, l’octroi de prêts à des centaines de personnes pour l’irrigation, entre autres.

“Grâce à l’irrigation, la terre est toujours verte tout au long de l’année, ce qui fournit de la nourriture et de la richesse à la population”, a-t-il déclaré.

Selon lui, l’autonomisation par l’acquisition de compétences pour l’autosuffisance sera la priorité de son programme, ainsi que l’achèvement des projets en cours, lorsqu’il sera élu dans la chambre rouge pour la cinquième fois.

“Le gouvernement seul ne peut pas employer les gens, il est donc nécessaire de développer l’art de l’acquisition de compétences pour que les gens deviennent autonomes et réduisent ainsi la pauvreté”, a ajouté le sénateur.

Leave A Reply

Your email address will not be published.