La NAFDAC prévient contre le sirop antitussif mortel en circulation

0 179

L’agence nationale pour l’administration et le contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC) a informé les Nigérians et les prestataires de soins de santé de l’existence de quatre sirops pédiatriques mortels contre la toux en circulation en Gambie et susceptibles d’être introduits au Nigeria.

Les quatre sirops pédiatriques contre la toux sont : Promethazine Oral Solution, Kofexmalin Baby Cough Syrup, Makoff Baby Cough Syrup et Magrip N Cold Syrup.

Dans un communiqué publié dimanche, la NAFDAC a révélé que 66 enfants sont morts à ce jour à la suite de l’usage de ces quatre sirops antitussifs non conformes aux normes, comme l’a signalé l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’Agence a expliqué que l’analyse en laboratoire d’échantillons des quatre produits a confirmé qu’ils contiennent des quantités inacceptables de diéthylène glycol et d’éthylène glycol comme contaminants.

“Le diéthylène glycol et l’éthylène glycol sont toxiques pour l’homme lorsqu’ils sont consommés et peuvent s’avérer mortels. Les effets toxiques peuvent inclure des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées, une incapacité à uriner, des maux de tête, une altération de l’état mental et des lésions rénales aiguës pouvant entraîner la mort.

“Malheureusement, le fabricant de ces produits, Maiden Pharmaceuticals Limited, Haryana, Inde, n’a pas fourni de garanties à l’OMS sur la sécurité et la qualité de ces produits.”

La NAFDAC, sommairement, a annoncé que les Nigérians devraient considérer tous les lots de ces produits comme dangereux et ne devraient pas être utilisés. “Les produits non conformes aux normes faisant l’objet de cette alerte sont dangereux et leur utilisation, en particulier chez les enfants, peut entraîner des blessures graves ou la mort.

” Elle précise que les produits ne sont pas enregistrés par la NAFDAC et ne devraient donc pas être en circulation au Nigeria. Ces quatre produits ont été identifiés en Gambie, mais peuvent avoir été distribués par des marchés informels dans d’autres pays ou régions.”

La NAFDAC a imploré les importateurs, les distributeurs, les détaillants et les consommateurs de faire preuve de prudence et de vigilance au sein de la chaîne d’approvisionnement afin d’éviter l’importation, la distribution, la vente et l’utilisation des sirops pédiatriques contre la toux non conformes aux normes.

“Elle a conseillé que tous les produits médicaux soient obtenus auprès de fournisseurs autorisés/licenciés et que l’authenticité et l’état physique des produits soient soigneusement vérifiés. Les membres du public en possession des produits susmentionnés sont invités à cesser la vente ou l’utilisation et à remettre les stocks au bureau NAFDAC le plus proche.

“Si vous êtes en possession de ces produits non conformes aux normes, veuillez ne pas les utiliser. Si vous ou l’une de vos connaissances avez utilisé ces produits ou souffert d’une réaction/événement indésirable après leur utilisation, il vous est conseillé de consulter immédiatement un professionnel de la santé qualifié.

“Les professionnels sanitaires et les consommateurs sont encouragés à signaler à la NAFDAC tout soupçon d’effet indésirable et de médicaments de qualité inférieure ou falsifiés.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.