Un rassemblement de solidarité de l’APC pour Tinubu/Shettima se tient dans l’État de Lagos

0 106

Des milliers de partisans du All Progressives Congress (APC) ont organisé dimanche un rassemblement de solidarité de cinq millions de personnes pour soutenir le candidat à la présidence, Bola Tinubu, et son colistier, le sénateur Kashim Shettima, dans l’État de Lagos.

Des rapports confirment que le président de la gestion des parcs et des garages de l’État de Lagos, Alhaji Musiliu Akinsanya, plus connu sous le nom de MC OLUOMO, a organisé ce rassemblement politique en collaboration avec le groupe de soutien “Team Lagos, Nigeria”.

Le rassemblement avait également pour but de montrer son soutien à la réélection du gouverneur de l’État de Lagos, M. Babajide Sanwo-Olu, de son colistier, le Dr Obafemi Hamzat, et de tous les candidats APC de l’État.

Les partisans de l’APC, qui ont défié la pluie battante, se sont rassemblés à l’entrée du stade Teslim Balogun à Surulere dès 7 heures du matin.

La marche s’est terminée en fanfare à Bolade Oshodi à midi.

S’adressant aux supporters, Alhaji Musiliu Akinsanya, l’ancien président de l’Union nationale des travailleurs du transport routier (NURTW), a déclaré que la marche était devenue impérative pour montrer le soutien massif à l’ambition présidentielle de Tinubu.

Akinsanya a déclaré que l’ancien gouverneur de l’État de Lagos, qui a jeté les bases du développement progressif de l’État, a le caractère, la capacité et la compétence pour assurer un leadership dont tout le monde serait fier dans le pays.

Selon lui, si on lui en donne l’occasion, Tinubu a l’expérience et la capacité de reproduire au niveau fédéral tous les développements visibles dans l’État de Lagos.

S’exprimant également, M. Waheed Seriki, le chef du groupe de soutien de l’APC dans le rassemblement, a déclaré : “Asiwaju Tinubu est prêt à changer le récit des défis auxquels la nation est confrontée.

“Certains domaines qui bénéficieront de la priorité de l’administration entrante de Tinubu comprennent l’insécurité, la production d’électricité et la création d’emplois.”

D’autres rapports indiquent que plusieurs groupes de soutien politique de différents candidats à la présidence ont organisé des marches de solidarité pour soutenir leurs candidats.

Suite à la levée par la Commission électorale nationale indépendante (INEC) de l’interdiction de faire campagne en public pour les partis politiques, officiellement le 28 septembre.

L’arbitre électoral a fixé le 25 février 2023 pour les élections nationales (présidentielle et Assemblée nationale) et le 11 mars pour les élections d’État (gouverneur et Assemblée d’État).

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.