Signature d’un protocole d’accord sur les données criminelles

Détails avec Salihu Ali, Abuja

0 168

L’agence nationale de lutte contre la drogue(NDLEA) et l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) ont signé un protocole d’accord afin de permettre à l’agence de lutte contre les stupéfiants de contribuer à la mise en commun des données criminelles mondiales.

Le protocole d’accord leur donnera également accès aux dossiers de 195 pays dans le monde.

Le directeur général de la NDLEA, le général de brigade Mohamed Buba Marwa (retraité), a signé au nom de l’agence, tandis que l’inspecteur général adjoint de la police en charge du Bureau central national et le vice-président d’Interpol Afrique, Garba Baba Umar, ont approuvé le document au nom de l’organisme mondial.

Lors de la signature de l’accord à Abuja, le général Marwa a noté que le commerce de la drogue a une portée internationale et que le fléau de la toxicomanie continue de détruire des vies, des jeunes, des familles et des communautés, soulignant qu’il alimente également la criminalité parce que les auteurs consomment des substances illicites ou utilisent les recettes pour financer leurs activités criminelles.

“Comme nous poursuivons les cartels et les barons de la drogue, nous n’avons pas l’illusion qu’ils ne nous poursuivront pas, mais nous avons toujours une longueur d’avance sur eux. C’est pourquoi toutes les agences de sécurité doivent collaborer pour lutter contre les cartels, que ce soit au Nigeria ou ailleurs dans le monde”.

M. Marwa a révélé : “Nous sommes donc heureux que la signature de ce protocole d’accord nous permette de contribuer et de bénéficier des registres de données criminelles de 195 pays dans le monde”.

Il a félicité l’inspecteur général de la police nigériane, Alkali Baba Usman, pour son leadership au sein de la police nigériane et son engagement à s’associer à la NDLEA dans la lutte contre les drogues illicites au Nigeria.

Garba Umar a félicité M. Marwa pour avoir transformé la NDLEA en une agence révolutionnaire peu de temps après son entrée en fonction.

Il a appelé à un soutien accru de l’agence anti-narcotique de la part de toutes les parties prenantes, notamment les agences de sécurité.

Il a souligné l’importance du protocole d’accord pour le succès des opérations de la NDLEA et a assuré le soutien total d’Interpol à tout moment.

Leave A Reply

Your email address will not be published.