Financement des SSP : appel à l’exploration des moyens de financement

Détails avec Salihu Ali, Abuja

0 174

Pour résoudre le défi du financement des soins de santé primaires et répondre à la demande d’un système de santé réactif et performant, les gouvernements et les parties prenantes doivent explorer des moyens innovants de mettre en commun les fonds pour une couverture efficace des soins de santé.

Le président du Forum des gouverneurs nigérians, le gouverneur Kayode Fayemi, a fait cette suggestion à Abuja, lors du forum sur les soins de santé primaires organisé par l’organisation Nigerian State Health Leadership Collaborative.

La réunion avait pour but d’échanger des idées sur la manière d’améliorer le financement du système sanitaire au Nigeria.

Selon le gouverneur Fayemi, la consolidation du financement des soins de santé primaires et des fonctions essentielles de santé publique représente la clé du financement de la santé.

Le gouverneur Fayemi, représenté par le gouverneur de l’État de Nassarawa (Nord-centre du Nigeria), M. Sule Abdullahi, a plaidé en faveur d’une augmentation des allocations budgétaires pour les soins de santé, tant au niveau national qu’au niveau étatiques.

Le Forum des gouverneurs nigérians s’est engagé à travailler avec le gouvernement nigérian et tous les partenaires pour atteindre les objectifs de soins de santé primaires et de couverture sanitaire universelle.

“Notre partenariat pour l’éradication de la polio et l’inclusion de présentations axées sur la santé dans l’ordre du jour de la réunion mensuelle du NGF sont des exemples d’une grande collaboration, qui doit être maintenue et développée.”

Le gouverneur Fayemi a précisé : “Je peux vous assurer de la volonté constante du Forum de soutenir et de s’aligner sur les stratégies et interventions du gouvernement fédéral visant à améliorer le financement des soins de santé primaires et la prestation de services au Nigeria.”

Par ailleurs, le directeur général du NHIS (système national d’assurance maladie), le professeur Nasir Sambo, a conseillé aux gouvernements des États d’utiliser la loi NHIS pour les avantages qu’elle offre aux Nigérians en matière d’accès aux soins.

Il a déclaré : “Si le Nigeria dispose d’un système de soins de santé primaires solide, il s’adressera à la population”.

Prenant également la parole, le directeur de la planification, de la recherche et des statistiques de l’Agence nationale de développement des soins de santé primaires, Dr Abdullahi Bulama, a révélé qu’avec un financement et une surveillance accrus, les soins de santé primaires fonctionneront efficacement au Nigeria.

Bulama a souligné la nécessité d’investir dans les soins de santé primaires afin de réduire les taux de mortalité et de morbidité dans le pays.

Il a ajouté : “Pour que le Nigeria atteigne l’objectif de l’ODD 3, il doit améliorer les résultats des SSP”.

De même, le président du States Health Insurance Forum, Dr Mohammed Usman, a évoqué qu’avec les efforts soutenus des parties prenantes, les objectifs de l’ODD3 seront atteints au Nigeria.

Les partenaires de développement, à savoir la Banque mondiale, l’UNICEF et l’USAID, entre autres, qui ont promis de s’engager en faveur des soins de santé primaires au Nigeria, ont plaidé pour une réalisation transparente des objectifs afin d’améliorer les soins de santé primaires dans le pays.

Leave A Reply

Your email address will not be published.