Élections en 2023 : signature d’un accord de paix par les partis politiques dans l’État de Kwara

Par Tunde Akanbi, Ilorin

0 177

Les dirigeants des partis politiques dans l’État de Kwara ont signé un accord de paix en vue des élections générales de 2023.

L’événement, qui s’est tenu au mess des officiers de police, GRA, à Ilorin, la capitale de l’État, a été organisé par le commissaire de police de l’État, M. Paul Odama.

Les chefs et représentants de toutes les agences de sécurité et paramilitaires de l’État, ainsi que le représentant de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ont assisté à l’événement.

S’adressant aux dirigeants des partis politiques, dont la participation était impressionnante, le commissaire de police, M. Paul Odama, a exhorté les politiciens, les candidats et leurs agents, en particulier les assistants des médias, à mettre Kwara au premier plan de leurs campagnes.

D’après lui, l’accord de paix vise à “offrir à notre société un processus électoral acceptable, libre, équitable et crédible”.

“Comme nous le savons, les élections ont lieu tous les quatre ans, les perdants de cette année pourraient être les gagnants de l’année prochaine. Nous devons donc être conscients de nos actions, soit pour préserver l’unité et l’unicité du pays, soit pour déchirer le pays en morceaux, ce qu’à Dieu ne plaise. C’est pourquoi, cette réunion devient très impérative, pour piquer davantage nos consciences individuelles sur la conviction de léguer à nos enfants un système politique durable qui résisterait à l’épreuve du temps en accord avec notre culture et notre diversité.

“En conséquence de ce qui précède, je demande à nos frères et sœurs assis ici en tant qu’acteurs politiques, aux agences de sécurité, à la CENI et à toutes les parties prenantes aux élections de veiller à ce que l’État de Kwara soit placé au-dessus de toute autre considération.

” Je lance un appel aux politiciens, en particulier aux candidats aux prochaines élections, notamment à leurs collaborateurs des médias et aux personnes chargées de la prospection des votes, pour qu’ils évitent les déclarations incitatives, les attaques personnelles, la diffusion de fausses nouvelles, qu’ils s’engagent à mener des campagnes axées sur les problèmes et qu’ils évitent les discours haineux lors des rassemblements politiques”, a ajouté M. Odama.

Le commissaire de police a réaffirmé que les agences de sécurité de l’État étaient prêtes à s’acquitter de leur obligation constitutionnelle de fournir un terrain de jeu équitable à tous les partis politiques, conformément aux dispositions des lois électorales.

Odama a insisté sur la nécessité pour les politiciens de promouvoir des campagnes basées sur des thèmes précis et de garantir la civilité et la décence lors des discussions publiques à l’approche de la période électorale.

Il a ajouté : “Maintenant, la raison de ce rassemblement, tout comme cela se fait à travers les États de la fédération, nous sommes ici pour signer un accord de paix, pour montrer notre engagement à faire de la politique sans venin, où les choses sont faites en conformité avec les lois en vigueur qui enverrait un signal à nos nombreux partisans que nous étions sérieux dans le domaine de la décence et de la civilisation des campagnes.

“Par conséquent, nous devrons profiter de la plume pour nous engager envers les Nigérians en général et l’État de Kwara en particulier à mener une campagne sans heurts et sans rancœur, sans acrimonie, sans colère et sans violence.”

Des représentants des partis APC, du PDP, du PRP, de l’ADP, de l’AAC, du NNPP, de l’APGA, de l’APM, du ZLP, de l’ADC, de l’APP, de l’YPP, du LP et du SDP ont assisté à l’événement.

Leave A Reply

Your email address will not be published.