Le gouverneur d’Osun compte contester l’annulation de sa candidature par le tribunal

Précisions de Yinka Salaam, Osogbo

0 269

Le gouverneur de l’État d’Osun, Adeboyega Oyetola, a exhorté ses partisans à rester calmes face à la décision de la Haute Cour fédérale qui a annulé sa candidature au scrutin du 16 juillet.

Il a déclaré que son équipe d’avocats allait contester la décision devant la Cour d’appel, tout comme il a exprimé sa confiance dans le fait que la décision de la Haute Cour fédérale serait annulée.

Le 30 septembre 2022, la Haute Cour fédérale avait annulé la nomination du gouverneur Oyetola et de son candidat adjoint au poste de gouverneur, Benedict Alabi, au motif que le gouverneur Mai Mala Buni, qui avait soumis leurs noms à l’INEC, avait violé les dispositions de la section 183 de la Constitution de la République fédérale du Nigeria et de la section 82(3) de la loi électorale de 2022.

Cependant, dans un communiqué de presse signé par son attaché de presse principal, Ismail Omipidan, Oyetola a noté que l’affaire a été engagée par le Peoples Democratic Party, PDP, malgré la pléthore de décisions de la Cour suprême qui désapprouve une telle décision.

Il a souligné que la position de la loi est que seuls les membres de l’APC qui ont participé à l’élection primaire peuvent s’adresser au tribunal pour contester la nomination d’Oyetola comme candidat du parti.

“Tout cela fait partie des manigances de l’opposition PDP et de certains de ses collaborateurs de l’intérieur pour nous distraire. Mais comme tous leurs plans, ils ont échoué.

“Ils veulent nous distraire de l’affaire du Tribunal. Mais nous resterons concentrés jusqu’à ce que nous récupérions notre mandat. Nous avons confiance dans le Tribunal pour rendre justice dans l’affaire qui lui est soumise, tout comme nous avons implicitement confiance dans la Cour d’appel pour annuler cette dernière décision de la Haute Cour fédérale”, a déclaré la déclaration.

Annulation de la candidature

Le 7 avril 2022, un avocat principal du Nigeria, M. Kehinde Ogunwumiju, a intenté un procès devant la Haute Cour fédérale pour contester la nomination et le parrainage du gouverneur Oyetola et de son adjoint en tant que candidats dûment désignés par le All Progressives Congress (APC).

En contestant la compétence de l’action, M. Kunle Adegoke, SAN, qui représentait le gouverneur Oyetola, a soutenu, entre autres, que le demandeur n’avait pas le lieu d’engager l’action et que l’action était prescrite.

Au contraire, M. Kehinde Ogunwumiju a soutenu que le plaignant avait, à juste titre, engagé l’action en vertu de la section 285(14) (c) de la Constitution de la République fédérale du Nigeria 1999 (telle que modifiée).

Dans son jugement, le juge Emeka Nwite de la Haute Cour fédérale a accepté les arguments de l’avocat du plaignant et a déclaré nulle et non avenue la nomination du gouverneur Adeboyega Isiaka Oyetola et de Benedict Alabi par l’APC.

La cour a également déclaré que le gouverneur Mai Mala Buni a agi en violation de la section 183 de la Constitution lorsqu’il a occupé deux postes exécutifs en tant que gouverneur de l’État de Yo e et président du comité national de l’APC.

La Cour a estimé que les mesures ou les décisions prises par le gouverneur Mai Mala Buni, y compris la transmission des noms des gouverneurs Oyetola et Alabi à la CENI, étaient nulles en droit.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.