Un sommet axé sur le recensement de 2023 à Gombe

Propos recueillis par Rebecca Mu’azu, Gombe

0 151

La Commission nationale de la population a organisé un sommet à Gombe afin de recueillir le soutien des parties prenantes pour mener à bien le recensement de la population et des logements en 2023.

S’exprimant lors de l’ouverture du sommet et de la présentation publique du document de projet du recensement 2023, le commissaire fédéral de la commission dans l’État de Gombe, M. Abubakar Mohammed Danburam, a fait valoir que le sommet est organisé pour engager les parties prenantes concernées à Gombe et obtenir un retour d’information et leur soutien envers la conduite réussie du recensement en 2023.

Selon M. Danburam, le sommet favoriserait une conversation nationale informée sur le processus et la procédure du recensement, et convaincrait les citoyens de se soumettre au recensement.

Le sommet de Gombe; a-t-il ajouté, offrirait aux parties prenantes une plateforme leur permettant d’apporter des éclaircissements et de recevoir des commentaires et des suggestions sur les questions essentielles à la conduite du recensement.

” Dans le passé, la Commission a impliqué de nombreuses parties prenantes, y compris des organisations des Nations Unies, les gouverneurs étatiques, l’Assemblée nationale, les MDA concernés, les chefs traditionnels et religieux, les groupes de jeunes et de femmes, les organisations de la société civile, les communautés de personnes déplacées à l’intérieur du pays et les groupes de personnes handicapées, entre autres, dans l’élaboration des instruments de recensement et les contributions des parties prenantes à ces instruments sont importantes”, a déclaré M. Danburam.

Il a révélé que la commission s’engageait à garantir des résultats de recensement acceptables par les Nigérians, car les préparatifs étaient en cours, dans le cadre des efforts visant à fournir un recensement crédible et fiable, affirmant que les données qui seront générées répondront aux meilleures normes internationales pour la planification et le développement.

D’après lui, conformément aux recommandations des Nations Unies, le recensement de 2023 sera entièrement numérisé, car la commission déploie la technologie pour mener le recensement et améliorer la qualité des données.

Le gouverneur Muhammadu Inuwa Yahaya de l’État de Gombe, qui était représenté par le secrétaire du gouvernement de l’État de Gombe, le professeur Ibrahim Njodi, a annoncé qu’il considérait le sommet comme un privilège rare et vital pour une conversation au niveau de l’État en vue d’un recensement efficace en 2023.

Le gouverneur Yahaya a ainsi fait valoir que le gouvernement de l’État de Gombe avait déjà mis en place un comité pour faire le tour des 11 zones de gouvernement local afin d’éclairer le public sur la réussite du recensement.

L’État de Gombe, a-t-il réitéré, était convaincu de l’engagement de la Commission nationale de la population à fournir un recensement fiable, crédible et acceptable.

Le gouverneur de l’État de Gombe se réjouit de l’usage des technologies modernes pour réaliser le recensement, ce qui améliorera la qualité des données et inspirera la confiance des Nigérians et l’acceptabilité des résultats du recensement.

Il a promis à la Commission nationale de la population l’assurance d’un environnement propice au recensement de tous les habitants de l’État, dans l’intérêt de tous les citoyens de l’État.

Leave A Reply

Your email address will not be published.